Une mise en cause du contrôle des « nomades » (Tsiganes) relatif à la loi du 16 juillet 1912 : résistances et détournements

Collection particulière d’Emmanuel Filhol

« Bien que la plupart des familles tsiganes aient dû se soumettre aux multiples procédures de contrôle et d’identification individuel ou collectif imposés par les pouvoirs publics en France pendant près de soixante ans (de 1913 à 1970) pour pouvoir voyager, on ne saurait négliger les diverses manœuvres tactiques auxquelles recoururent certains Tsiganes (hommes et femmes) à l’encontre de ces logiques policières d’assujettissement dont ils furent l’objet. Qu’il s’agisse, en particulier, du non renouvellement des carnets anthropométriques, ou de la dissimulation de la plaque d’immatriculation. Ou encore de leurs commentaires critiques et ironiques. On cherchera aussi à se demander si au sein des pouvoirs publics ceux qui étaient chargés d’appliquer cette législation apportèrent des réserves et contribuèrent à en limiter les abus (…) »

Lire la suite de  l’article d’Emmanuel Filhol dans la revue Criminocorpus : Une mise en cause du contrôle des « nomades » (Tsiganes) relatif à la loi du 16 juillet 1912 : résistances et détournements 

issu de son intervention,(13 décembre 2016) dans le cadre du séminaire GERN (CESDIP, Université de Vienne – Autriche – et Fondation de l’Université de Cergy-Pontoise) « Histoire des techniques d’identification, de contrôle et de surveillance des personnes (XIXe-début XXe siècle) organisé par Pierre Piazza et Peter Becker aux Archives nationales (site de Pierrefitte-sur-Seine).

Enseignant-chercheur à l’université de Bordeaux 1, Emmanuel Filhol est membre du Laboratoire Epistémè et du Comité scientifique de la revue Etudes Tsiganes. Ses travaux de recherche portent sur l’histoire des Tsiganes et de leurs représentations. Il a publié notamment, Histoires tsiganes. Hommage à François de Vaux de Foletier (dir.), Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle, 2003, Un camp de concentration français. Les Tsiganes alsaciens-lorrains à Crest, 1915-1919, Presses Universitaires de Grenoble, 2004, La mémoire et l’oubli : l’internement des Tsiganes en France (1940-1946), L’Harmattan, 2004, La France et les Tsiganes, PEMF, 2006, Les Tsiganes en France : un sort à part (1939-1946), en collaboration avec Marie-Christine Hubert, préface de Henriette Asséo, Perrin, 2009.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *