Marius Jacob, l’Arsène Lupin au drapeau noir

Silhouette de cambrioleur © Getty / CSA Archive

Ce soir on cambriole ! Sur les traces de celui qui n’en laissait pas : Marius Jacob, anarchiste et voleur, condamné au bagne en 1906, libéré 20 ans plus tard grâce à la campagne de presse menée par Albert Londres …

« J’ai préféré être voleur que volé. Le droit de vivre ne se mendie pas, il se prend. » Ainsi s’exprimait l’anarchiste Alexandre Marius Jacob dans sa déclaration « Pourquoi j’ai cambriolé », en 1905.

AUTANT EN EMPORTE L’HISTOIRE le dimanche 12 novembre 2017

Pour écouter le document sonore sur le site de l’émission France inter


Vous aimerez aussi...