Sur les traces du crime (Nicolas Quinche)

Parution de Nicolas Quinche, Sur les traces du crimes. De la naissance du regard indicial à l’institutionnalisation de la police scientifique et technique en Suisse et en France,  Genève, Slatkine, 2011, 686 p. (Travaux des universités suisses, n° 20, thèse de doctorat) ISBN 978-2051022613.

Présentation de l’éditeur

Où situer l’instant de la genèse de la police scientifique et technique ? Faut-il en faire remonter l’origine à l’anthropométrie et aux procédures signalétiques inventées à Paris par A. Bertillon dans les années 1880-1890 ? Doit-on plutôt prendre en compte l’institutionnalisation académique de la discipline et choisir pour point de départ la création d’un diplôme universitaire à Lausanne en 1909 ? Ou se tourner vers un filon plus ancien encore en mettant l’accent sur le rôle des auteurs de romans policiers ou sur les avancées des médecins légistes en matière de constatation de l’identité ? Et que dire alors des auteurs médiévaux de traités de chasse qui écrivent des chapitres si détaillés sur l’analyse des traces du gibier pour aiguiser le regard cynégétique ? Cette étude prend le parti de ne pas se limiter à une analyse de la phase institutionnelle de la police scientifique et technique européenne, caractérisée par la création d’instituts académiques, de chaires, de laboratoires et d’écoles de police. Dans l’optique panoramique proposée ici, il s’agit de partir bien en amont de ces filières d’enseignements spécialisés et de ces structures académiques ou policières. La naissance du regard indicial et de ses évolutions inscrites dans la longue durée forme le fil rouge de l’ouvrage. Cette enquête débute avec l’étude des traités médiévaux de chasse où l’on détecte les prémices des techniques d’identification à partir des traces de pattes. Ainsi, on évite de créditer les hommes de laboratoire du début du XXe siècle de tous les mérites dans la naissance de la criminalistique. Certes, cette discipline leur doit beaucoup, notamment son ancrage institutionnel, la mise sur pied de cursus, de manuels, de revues spécialisées, de colloques et de techniques, mais d’autres acteurs les ont devancés en s’adonnant à des pratiques indiciales dignes d’intérêt.

www.slatkine.com


Vous aimerez aussi...