Harcèlement sexuel : pourquoi il faut repenser la fabrique du mâle

Biologique, la virilité ? Plutôt une construction culturelle, selon la philosophe Olivia Gazalé, qui dans son essai “Le Mythe de la virilité : un piège pour les deux sexes” nous invite à repenser la masculinité. Pour le bien des deux sexes.

L’affaire Weinstein, et son lot de répliques quotidiennes, ébranle le monde entier. Qui fait mine de découvrir le nombre de femmes agressées, harcelées, violées, là, sous ses yeux, dans des milieux a priori respectables… Le séisme est massif ; il révèle surtout une tectonique, invisible car normalisée : un système social organisé autour de la norme virile, dans ce qu’elle a de plus dominant et violent, jusqu’à l’impunité qu’elle confère. Une révolution du masculin s’impose. Mais pour que les hommes changent le regard qu’ils portent sur les femmes, ils devraient commencer par changer le regard sur eux-mêmes. Voire, l’inventer… C’est la thèse novatrice de la philosophe Olivia Gazalé, dont l’ouvrage, Le Mythe de la virilité. Un piège pour les deux sexes, télescope et éclaire l’actualité. En lui apportant le recul historique et philosophique nécessaire…

Pour en savoir plus lire le billet publié par Juliette Cerf le 22 novembre 2017 sur le site de Telerama


Vous aimerez aussi...