Crimes & justice en Bretagne (Annick Le Douget)

Parution de Annick Le Douget, Crimes & justice en Bretagne, Paris, Coop Breizh, 2011, 208 p. ISBN 978-2-84346-526-0

4e de couverture

De l’affaire Dreyfus à l’affaire Seznec, en passant par les procès de pétroliers ou la prise d’otages de Georges Courtois en plein palais de Nantes, l’histoire de la justice en Bretagne ne manque pas de relief.

Les caractères régionaux s’y expriment dans les crimes de sang comme dans la contrebande, les violences agricoles, religieuses ou politiques, les litiges particuliers… L’auteur, en spécialiste reconnue, fait appel aux archives pour raconter ces destinées illustres ou méconnues, dans un système en perpétuelle évolution de 1800 à nos jours. Sans oublier les bagnes, les prisons, les chroniqueurs judiciaires…

La vie des cours et des prétoires est décrite avec minutie ; de grands personnages ayant servi sous les robes de juges, de procureurs ou d’avocats sont placés en exergue des événements auxquels ils ont prêté leur voix, s’élevant contre la peine de mort, les conditions carcérales, les erreurs judiciaires. Donnant simplement un visage humain à la Justice, quand ce symbole de progrès s’incarne plus souvent en des lieux et des décors empreints d’une intimidante solennité.

Cette large étude, première du genre, est ici servie par une illustration en grande partie inédite et savoureuse.

Sommaire

LA VIE JUDICIAIRE ET SON MONDE

Les institutions

Les visages de la justice : les hommes de loi en Bretagne aux XIXe et XXe siècles

La plume dans tous ses états : les chroniqueurs judiciaires et les dessinateurs de presse à l’audience

ART ET ARCHITECTURE DES PALAIS DE JUSTICE

Les jalons de l’évolution architecturale

Les palais de justice en Bretagne

LES PROCES MARQUANTS EN BRETAGNE

Les procès de la mer

Les procès d’aventuriers

APRES LA JUSTICE : LE TEMPS DE PEINE

Les peines au fil des siècles

L’enfermement punitif

L’auteur

Greffière au tribunal de Quimper, Annick Le Douget est déjà l’auteur de livres remarqués sur la peine de mort (Justice de sang: La peine de mort en Bretagne aux XIXe et XXe siècles), la criminalité féminine (Femmes criminelles en Bretagne au XIXe siècle : Tourments, violences et châtiments), ou l’esclavage (Juges, esclaves et négriers en Basse-Bretagne 1750-1850 : L’émergence de la conscience abolitionniste).

Membre et collaboratrice de revues de sociétés savantes, ses travaux sont unanimement salués pour leur sérieux et leur humanisme.

Source : Decitre


Vous aimerez aussi...