Les dessins de Gotko échappent au Mémorial de Compiègne

Le Mémorial de l’internement et de la déportation voulait acquérir des œuvres de Jacques Gotko, artiste interné au camp de Compiègne en 1941 et 1942. Les dessins sont partis à près de 14 000 €. DR

Malgré plus de 6 000€ de dons récoltés sur le site Internet participatif, Ulule, le Mémorial de l’Internement et de la Déportation de Compiègne n’a rien pu faire ce lundi à l’hôtel Drouot. C’est dans cette prestigieuse salle des ventes parisienne que cinq dessins, montrant des vues du camp de Royallieu, réalisés par un artiste interné en 1941 et 1942, Jacques Gotko, étaient proposés. Le Mémorial de la Shoah à Jérusalem, Yad Washem, a fait grimper les enchères jusqu’à 14 000 € le dessin alors que les mises à prix démarraient à 2000€. Le Mémorial de Compiègne espérait faire revenir ces œuvres-là où elles avaient été peintes et tentera de négocier le prêt d’au moins une aquarelle. SourceLe Parisien du 05 décembre 2017


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *