Suicides en prison : l’hécatombe et le silence

Un détenu se suicide en prison tous les trois ou quatre jours. Mais qui tient vraiment les comptes ? Qui en tient compte ? Et qui rend des comptes ? Mediapart a cherché à en savoir plus sur ces disparus. Pour qu’ils ne tombent pas dans un trou noir. Et pour donner les moyens de réfléchir aux conséquences des conditions de détention sur l’état psychologique des détenus.

31 DÉCEMBRE 2017 PAR MICHAËL HAJDENBERG ET DONATIEN HUET

Pour en savoir plus sur le site de Mediapart.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *