La déchéance de nationalité sous Pétain

En juillet 1940, le gouvernement de Vichy promulgue une loi qui annule les naturalisations accordées par son prédécesseur, sous une Troisième République libérale. Environ 15 000 personnes, parmi lesquelles de nombreux Juifs, sont déchues de leur nationalité entre 1940 et 1944. L’étude révolutionnaire de Claire Zalc montre comment cette politique d’exclusion fut mise en œuvre.

Par Clifford Rosenberg , le 11 janvier traduit par Yves Gardes

Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site de la La vie des idées

À propos de : Claire Zalc, Dénaturalisés. Les retraits de nationalité sous Vichy, Le Seuil


Vous aimerez aussi...