La Justice dévoyée. Critique des utopies sécuritaires (Denis Salas)

Parution de Denis Salas, La Justice dévoyée. Critique des utopies sécuritaires, Paris, Les Arènes, 2012, 219 p. ISBN 978-2-352-04183-2.

Présentation de l”éditeur

A la recherche d’une société sans risque, nous sommes en guerre contre le crime.

Sans relâche, les lois multiplieur les infractions, allongent les peines, se veulent toujours plus dissuasives. Où nous entraîne cette obsession sécuritaire ? Dans le lointain, brille le rêve d’une improbable cité radieuse mais, dans l’immédiat, les citadelles carcérales bornent notre horizon. Accepterons-nous que les peines soient illimitées ? Qu’on promette aux victimes un monde sans crime ? Que les jeunes délinquants soient punis comme des adultes ? Rien ne nous délivrera avec certitude du crime.

Cessons de répondre à l’énigme du mal par le scandale de la violence ; arrêtons de dévoyer la justice. Imaginons un nouveau projet politique où la vengeance ne fait plus loi, mais où chacun s’implique dans la reconstruction d’un monde commun.

Sommaire

Utopies du présent

Une société sans crime

Le délinquant “rationnel”

Une justice sans juge

Utopies pour demain

La légitimité du juge ou la mémoire du futur

Les promesses de la justice restauratrice

Les nouvelles frontières de l’abolitionnisme

Ecouter le commentaire sur France Culture, 11/01/2012

Lire l’interview de l’auteur sur le site de Rue89

L’auteur

Denis Salas est magistrat et docteur en droit. Après différents postes en juridiction, il est aujourd’hui secrétaire général de l’Association française pour l’histoire de la justice, directeur scientifique des Cahiers de la Justice, édités par l’École nationale de la magistrature, et membre du Centre d’études des normes juridiques à l’École des hautes études en sciences sociales. Il a publié de nombreux livres — critiques — sur l’évolution actuelle de la justice, aux PUF et au Seuil.

Voir la notice de l’Annuaire des historiens de la justice, du crime et des peines


Vous aimerez aussi...