Violette Nozière : entre vérités et mensonges

A 18 ans seulement, cette jeune fille empoisonne ses parents et met le feu à leur appartement. Condamnée à la peine de mort, elle sera graciée plusieurs fois, puis totalement réhabilitée ! Jacques Pradel vous raconte son incroyable histoire dans l’Heure du Crime.

Pour en savoir plus sur le site de l’émission RTL l’Heure du crime du 17 janvier 2016 sur Rtl.

________________________________________________________________________________________________________________________________________________Anne-Emmanuelle Demartini est professeure d’histoire contemporaine à l’université Paris 13, membre du laboratoire Pléiade. Ses travaux portent sur les sensibilités et les imaginaires sociaux contemporains, qu’elle explore à partir d’itinéraires individuels et de modalités diverses de l’exception et de la transgression : criminel(le)s, monstres, affaires judiciaires, etc. Elle est l’auteure de L’Affaire Lacenaire, Paris, Aubier, 2001 et a codirigé plusieurs ouvrages : Imaginaire et sensibilités. Études pour Alain Corbin, Paris, Créaphis, 2005 ; Monstre et imaginaire social, Paris, Créaphis, 2008 ; Émotions contemporaines xix e  xxi e  siècles, Paris, Armand Colin, 2014. Dernier livre publié Violette Nozière, la fleur du mal ( une histoire des années 30) – Anne-Emmanuelle Demartini

 


Vous aimerez aussi...