Aux marges de l’hérésie – Inventions, formes et usages polémiques de l’accusation d’hérésie au Moyen Âge

Parution du livre le 18 janvier 2018 – Si l’histoire traditionnelle de l’hérésie au Moyen Âge s’est longtemps confondue avec celle des exclus de la société, l’approche récente se focalise davantage sur les diverses autorités qui, au cœur du pouvoir, élaborent l’orthodoxie : l’hérésie n’existe que parce que l’orthodoxie en a d’abord décidé. Cette enquête repose sur la conviction que c’est encore en se situant aux marges de l’hérésie, au contact d’activités répréhensibles voisines, telles que l’usure, la sorcellerie ou encore la rébellion politique, que l’on peut le mieux saisir les principes et les mécanismes de la fabrique de l’hérésie.

Avec le soutien du laboratoire TEMPORA de l’université Rennes 2, du GIS Hépos (Hérésie, Pouvoirs et Sociétés – Antiquité, Moyen Âge, Époque moderne) et du CERHIO de l’université Rennes 2.

Sommaire : 

  • Dire la dissidence : genèse des stéréotypes antihérétiques
  • Extension du domaine de l’hérésie : l’accusation en actes

Franck Mercier et Isabelle Rosé sont maîtres de conférences en histoire médiévale à l’université Rennes 2 et tous deux membres du laboratoire de recherche TEMPORA (EA 7468).

Presses Universitaires de Rennes

Domaines : Histoire | Histoire médiévale
Histoire | Histoire religieuse
Collection : Histoire


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search