« Alias « Bouboule » – Itinéraire d’un gestapiste agenais »

Professeur d’histoire-géographie à Nérac et faisant autorité sur la compréhension du Lot-et-Garonne durant la Seconde Guerre mondiale, Jean-Pierre Koscielniak poursuit ses recherches sur cette époque où «les Français ne s’aimaient pas». Des travaux visant à apporter des éclairages sur une sombre histoire, notamment basés sur le fonds des archives départementales. Un matériau dont l’exploration avait permis la publication en 2015 de «Eté 1944 – La Libération du Lot-et-Garonne et de la Gironde rattachée» (chez Privat, coécrit avec MM. Souleau et De Toffoli) ou encore «Les Barbelés oubliés – Le camp de Buzet-sur-Baïse, 1940-1941» (édition Mémoire de la Résitance en Lot-et-Garonne, 2015). Les archives départementales ont cette fois ouvert un nouveau champ d’étude, sur un personnage honni en Lot-et-Garonne, qui a vendu son âme à l’occupant allemand, et qui reste à tout jamais la figure type du collabo agenais : le sinistre «Bouboule»…

Pour en savoir plus sur le Petit bleu

« Alias « Bouboule » — Itinéraire d’un gestapiste agenais », par Jean-Pierre Koscielniak (180 pages — 16 €). Renseignements et achat au 05 53 95 69 33 ou à : memoirerlg@gmail.com

Pour ceux qui veulent aller plus loin sur ce sujet ô combien sensible de la collaboration en Lot-et-Garonne, signalons que Jean-Pierre Koscielniak tiendra deux conférences sur «Bouboule», en mai prochain : l’une aura lieu devant les retraités de la MGEN à Agen et l’autre à l’association Mémoire en Albret à Barbaste. Portons aussi à la connaissance de nos lecteurs une étude sur «LVF, Waffen-SS : des Lot-et-Garonnais face à l’Armée rouge (1941-1945)», fruit d’une conférence de Jean-Pierre Koscielniak en 2015 lors du congrès de la Fédération historique du Sud-Ouest, à Nérac.


Vous aimerez aussi...