Arthur Conan Doyle, détective privé

       Sir Arthur Conan Doyle prend son thé chez lui sur la terrasse, Les Annales politiques et littéraires, 1928 – source : RetroNews-BnF

Médecin, auteur plus que prolifique dans les littératures policières, historiques et de science-fiction, spirite enthousiaste, joueur de cricket émérite, Sir Arthur Conan Doyle se révéla homme d’engagement dès 1902. Il publie cette année-là un pamphlet en défense du rôle tenu par le Royaume-Uni dans la Seconde Guerre des Boers. La légende veut que cette tribune, bienvenue suite à l’opprobre internationale à l’encontre des exactions commises lors du conflit, ait valu à son auteur son anoblissement.

Candidat deux fois déchu aux élections générales britanniques sous l’étiquette du Parti libéral unioniste, son élan patriotique le pousse même à échafauder l’hypothèse d’une invraisemblable milice d’automobilistes volontaires, prêts à embarquer des tirailleurs à leur bord en cas d’attaque.

Mais c’est en se posant en alter ego de son personnage de fiction le plus fameux, Sherlock Holmes, qu’il rencontra des opportunités aussi insolites que couronnées de succès.

Sir Arthur Conan Doyle s’était déjà amusé à extrapoler dans l’une de ses premières nouvelles sur le mystère de la disparition du navire Mary Celeste, sans toutefois sauter le cap d’une réelle enquête de terrain…

Pour en savoir plus lire le billet publié par François Cau le 18 janvier 2018 sur le site de Retronews.


Vous aimerez aussi...