La fille de Kali (Céline Denjean )

Parution du livre le 28 septembre 2016 – Toulouse : Éloïse Bouquet, de la Section de Recherches de la Gendarmerie, découvre Maurice Desbals, un ingénieur a priori sans histoire, dont le corps décapité a fait l’objet d’une macabre mise en scène : sur le mur, un swastika tracé avec le sang de la victime et, au pied du lit, un tas de piécettes et des pétales de fleurs faisant penser à une offrande. La tête du défunt, quant à elle, demeure introuvable…

Vengeance, règlement de comptes, acte de barbarie à connotation sectaire ?

Alors que l’enquête peine à démarrer, un meurtre identique est perpétré un mois plus tard à quelques kilomètres de la ville rose. Le spectre redouté d’une tueuse en série s’inspirant de la déesse Kali se matérialise alors…

Tandis que le capitaine Éloïse Bouquet et son équipe, aidés par un profileur, tentent de remonter la piste de cette psychopathe hors norme, Amanda Kraft, jeune et ambitieuse journaliste d’investigation, et Danny Chang, détective privé enquêtant de son côté sur un prétendu suicide,  mènent chacun de leur côté des enquêtes parallèles qui vont les mener jusqu’à l’antre de la tueuse… LIRE UN EXTRAIT

Céline Denjean est née à Toulouse en 1974, et a grandi dans les Hautes-Pyrénées.

Elle baigne dès son enfance dans la ronde des mots choisis de Georges Brassens auxquels ses parents vouent un véritable culte. Fascinée par le bonhomme, elle découvre avec une intense jubilation sa poésie, ses subtiles scansions, ses improbables rimes et son immense liberté de pensée. D’une certaine manière, cet homme est l’un de ses enseignants : il l’ouvre à la beauté des mots et aux peintures sociales et humanistes.

Le grand-père, libraire, dispose d’une large bibliothèque et Céline Denjean grandit au milieu des livres qui tiennent une place considérable dans son petit appartement…Aujourd’hui, alignés sur sa bibliothèque, Maupassant côtoie Azimov, Jules Vernes flirte avec Barjavel, Despentes bouscule Kasuo Ishiguro et Molière s’amuse avec San Antonio sous le regard de Stephen King… Minuscule illustration de son éclectisme littéraire.

Après des études de droit dans « la ville rose », elle cède à son attrait pour la psychologie et les sciences humaines en intégrant la formation d’Éducatrice Spécialisée. Depuis huit ans, elle est chef de service auprès de jeunes présentant un handicap mental et elle consacre son temps libre à sa passion : l’écriture.

À ce jour, malgré diverses productions hétéroclites, elle témoigne d’une incontestable prédilection pour le roman noir.

Voulez-vous tuer avec moi ce soir ?, son premier roman, est  sélectionné pour le prix de L’Embouchure qui sera remis lors de l’inauguration du Festival Toulouse Polars du Sud 2016. Céline Denjean | Toulouse Polars du Sud


Vous aimerez aussi...