Magistrats, police et société : la justice criminelle ordinaire au Québec et au Bas-Canada (Donald Fyson)

Parution du livre le 4 novembre 2010 – Dans cet ouvrage, Donald Fyson étudie le système de justice criminelle au niveau local dans la province de Québec et au Bas-Canada, de la Conquête aux rébellions de 1837. Il analyse les structures de ce système dans la première partie de l’ouvrage, puis l’expérience vécue par les gens qui y ont eu affaire dans la seconde. Son objectif est de mieux comprendre la relation entre la loi et la société. L’auteur rend le sujet passionnant en entrelaçant différentes études de cas à ses explications.

Donald Fyson, professeur titulaire au Département des sciences historiques de l’Université Laval, est spécialiste de l’histoire du Québec aux XVIIIe, XIXe et XXe siècles et notamment de l’histoire sociale, socio-juridique et sociopolitique. Il s’intéresse aux rapports entre État, droit et société, en particulier à la justice criminelle et civile, la police et l’administration locale. Il mène actuellement des recherches sur les effets juridiques et sociaux de la Conquête britannique du Québec, sur la justice pénale à Québec de 1760 à 1965, sur la peine capitale au Québec de 1760 à 1867, sur l’emprisonnement au Québec de 1760 à 1960 et sur la violence interpersonnelle au Québec/Bas-Canada. Il est membre du Centre interuniversitaire d’études québécoises et du Centre d’histoire des régulations sociales[1].

FYSON, Donald. Magistrats, police et société. La justice criminelle ordinaire au Québec et au Bas-Canada (1764-1837). Montréal, Les Éditions Hurtubise, 2010, 592 p.


Vous aimerez aussi...