Des éditeurs orientent les manuscrits refusés vers l’autopublication

Nicolas Gary
Directeur de la publication de ActuaLitté. Homme de la situation.

ENQUÊTE – Partir à la recherche d’un éditeur représente une gageure, qui se heurte majoritairement à une lettre de refus. Une lettre type. L’auteur désœuvré y apprend ainsi que son manuscrit ne correspond pas à la ligne éditoriale de la maison. Avant, les échanges s’arrêtaient là. Désormais, on renvoie les auteurs vers des plateformes d’autopublication… ou presque…

Pour en savoir plus lire l’intégralité de l’article de Nicolas Gary (Directeur de la publication de ActuaLitté. Homme de la situation) publié le 8 février 2018 sur le site de Actualitte


Vous aimerez aussi...