Entrez dans la danse (Jean Teulé)

Parution du lire le 1er février 2018 – Une étrange épidémie a eu lieu dernièrement Et s’est répandue dans Strasbourg De telle sorte que, dans leur folie, Beaucoup se mirent à danser Et ne cessèrent jour et nuit, pendant deux mois Sans interruption, Jusqu’à tomber inconscients. Beaucoup sont morts. Chronique alsacienne, 1519.

« Entrez dans la danse » : Jean Teulé chorégraphe de l’Histoire de …

Jean Teulé est un romancier français aux multiples facettes. Homme de télévision, dessinateur, comédien, cinéaste et surtout écrivain, il est le compagnon de l’actrice Miou-Miou. Né le 26 février 1953 à Saint-Lô, Jean Teulé ne se prédestinait pas vraiment à une carrière littéraire. Loin d’être brillant à l’école, il est dirigé vers une spécialité de mécanique automobile à la fin de sa troisième. Se rendant compte de ses talents cachés, son professeur de dessin décide de lui donner des cours particuliers afin qu’il puisse suivre une voie plus artistique. Doué en dessin, Jean Teulé suit donc des études de dessin à l’école de l’art de la rue Madame à Paris. Il devient dessinateur et signe de nombreux scénarios de bandes dessinées pendant une dizaine d’années ; une carrière durant laquelle il a signé neuf albums. Il sera d’ailleurs primé quelques années plus tard, en 1990, pour sa Contribution exceptionnelle au renouvellement du genre de la bande dessinée. Très vite, et grâce à ses travaux et reportages en bande dessinée, il est repéré par Bernard Rapp, qui l’invite alors à œuvrer pour le petit écran et l’engage en tant que chroniqueur dans son émission « L’Assiette anglaise ». Il poursuit sa carrière à la télévision en tant que journaliste à l’émission Nulle par ailleurs sur Canal+. Grâce à cette exposition médiatique, une éditrice le repère. Elle sera l’instigatrice de son nouveau changement de carrière en lui révélant qu’il est en fait un écrivain qui s’ignore. Il devient ainsi un homme de lettres et déclarera d’ailleurs que sa carrière aura été jalonnée par des rencontres décisives. « J’ai fait de la BD sans le vouloir, de la télé sans le désirer, et je suis écrivain sans l’avoir choisi non plus […] Je me dis que j’ai eu beaucoup de chance de rencontrer des gens qui ont su m’aider ainsi. » Jean Teulé abandonne toutes ses activités, et se consacre désormais à l’écriture. Il publie son premier roman « Rainbow pour Rimbaud » aux éditions Julliard, en 1991, qu’il adapte au cinéma cinq ans plus tard. En 1992, il publie « L’Oeil de Pâques » ; et trois années plus tard, paraît « Ballade pour un père oublié ». Mais c’est « Darling », biographie touchante et délicate d’une naufragée de la société, publiée en 1998, qui aura le plus de succès. « Darling » sera également adapté au cinéma par Christine Carrière, en 2007, avec Marina Foïs et Guillaume Canet dans les rôles principaux. En 2001, toujours fidèle au même éditeur, Julliard, il publie « Longues peines », un roman qui nous précipite dans les abîmes de l’univers carcéral. Suivra « Ô Verlaine », trois ans plus tard, dans lequel il nous plonge dans le Paris des années 1890 en réinventant les derniers mois du poète génie. En 2007, il sort « Le magasin des suicides », titre choquant pour un roman drôle, écrit en l’espace de quatre mois et qui a joui d’un très bon accueil de la part des lecteurs. En 2012, l’histoire sera adaptée au cinéma par Patrice Lecomte.  L’année suivante, il s’essaie à un nouveau registre en se penchant sur l’histoire de France à l’époque du Roi Soleil. « Le Montespan » est ainsi un roman dans lequel il rend hommage à l’un des oubliés de l’histoire, Le Marquis de Montespan, ayant refusé d’être fait cocu à cause du Roi Louis XIV. « Le Montespan » est encore une fois bien accueilli par les critiques, grâce à son écriture à la fois drôle et sérieuse ; il a d’ailleurs reçu le Grand prix Palatine du Roman Historique et le Prix Maison de la Presse en 2008. Deux ans plus tard, il adapte ce succès à la BD. Ses parutions suivantes (« Mangez-le si vous voulez », « Charly 9 », « Fleur de tonnerre») sont autant de romans gagnant à chaque fois la faveur des critiques et des lecteurs… Jean Teulé – Sa bio et toute son actualité – Elle

Éditeur : Julliard


Vous aimerez aussi...