L’épuration de la police parisienne et les « origines tragiques » du dossier individuel sous la Restauration (Vincent Denis)

Dans l’histoire de l’État en France depuis le XVIIIe siècle, la période de la Restauration revêt un intérêt crucial. Au lendemain des grandes transformations institutionnelles et politiques de la Révolution et de l’Empire, le régime des Bourbons doit composer avec le legs de la Révolution française, tout en étant déterminé à en abattre certaines des réalisations les plus saillantes. En même temps, le régime a accommodé et intégré toute une partie de l’héritage de l’administration révolutionnaire et napoléonienne, en en faisant la base de l’État du XIXe siècle [1][1] John MERRIMAN, « Les Javerts de la Restauration. Commissaires…. Ce problème se pose tout particulièrement avec la police, un des symboles les plus contestés, à tort ou à raison, du régime napoléonien. À partir de 1814, les dirigeants du nouveau régime doivent composer entre leur souci d’éradiquer certains aspects les plus honnis de la Révolution et de l’Empire, l’esprit de revanche et de vengeance des soutiens du royalisme, en particulier les Ultras, et le maintien pragmatique d’une administration efficace. Il en résulte en 1814-1816 une série d’épurations successives de la police, peut-être la plus importante de son histoire en France, et en tout cas sans équivalent jusqu’à celle de 1944-1945 [2][2] Jean-Marc BERLIÈRE, Policiers français sous l’Occupation,…. Le régime des Bourbons a alors privilégié les critères politiques au détriment de toute compétence, avant de revenir peu à peu sur ses choix initiaux, à partir de 1816. John Merriman a fait de la période qui suit ce remaniement profond du corps des commissaires de police une étape essentielle dans la création d’une police professionnelle en France [3][3] J. MERRIMAN, Police Stories : Building the French State,…. On voudrait revenir ici sur cette phase de turbulence…

Auteur : DENIS Vincent – IHMC

Pour en savoir plus lire le texte intégral publié sur le site de Cairn.info/revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2012-1-page-9.

Revue d’histoire moderne et contemporaine 2012/1 (n° 59-1) Revue d’histoire moderne et contemporaine 2012-1 Pages : 224 Éditeur : Belin ISBN   9782701163437 ISSN : 0048-8003 Site internet

 


Vous aimerez aussi...