Des fouilles relancent l’affaire Seznec

Photos des morceaux d’os et de pipe retrouvés lors de fouilles dans la maison où vivait la famille Seznec à Morlaix (Finistère). AFP PHOTO /Bertrand VILAIN

Les travaux privés d’excavation entrepris, samedi, à Morlaix dans l’espoir de retrouver le corps de Pierre Quémeneur, ont permis de mettre au jour un os qui pourrait être humain.

Un os, « peut-être une tête de fémur », a été retrouvé, samedi 24 février, lors de fouilles dans la maison où vivait la famille Seznec à Morlaix (Finistère), avec l’espoir d’y retrouver le corps de Pierre Quémeneur près d’un siècle après sa disparition, a déclaré le procureur de la République de Brest, Philippe Récappé.

« Ça pourrait être un os humain, peut-être une tête de fémur », a fait savoir M. Récappé, arrivé sur les lieux plusieurs heures après le début des fouilles dans un ancien cellier. Il a ajouté qu’« une photo avait été prise » et qu’elle avait été « transmise au médecin légiste ». Un morceau de pipe a été également retrouvé. Après cette découverte, « la PJ de Rennes a été saisie » et les « fouilles ont été bloquées », a précisé le procureur. Selon lui, « d’autres recherches vont être menées » sous le contrôle de la police et de la justice. Dans un premier temps, il n’avait pas été possible de déterminer si l’os qui avait été découvert était d’origine humaine ou animale…

Pour en savoir plus lire le billet publié le 25 février 2018 sur le site du journal Le monde

J’invite les lecteurs du blog à consulter l’article de  Marc Renneville – CLAMOR sur le même thème autour de L’affaire Seznec : Denis Langlois, Pour en finir avec l’affaire Seznec, Paris, Éditions la …

Fouilles Seznec : la découverte d’un os relance l’affaire 94 ans après …

Affaire Seznec : un second fragment d’os a été découvert – Ouest-France


Vous aimerez aussi...