Archives 1956 : les camps en Algérie entretien avec Sylvie Thénault (Emmanuel Blanchard)

La multiplication des lieux d’enfermement pour étrangers, les projets de l’Union européenne de « portails » pour demandeurs d’asile hors des frontières de l’Europe sont dénoncés comme une résurgence des camps d’internement par nombre de défenseurs des droits de l’homme. Sylvie Thénault est historienne. À partir de ses travaux sur la guerre d’Algérie  [1][1] Sylvie Thénault a notamment publié : Une drôle de justice…., elle rappelle la pertinence historique et la persistance administrative de ce concept…

Pour lire le texte intégral sur le site de la revue Cairn

Vacarme – 2005/1 (n° 30) – Pages : 128 – ISBN : 9782915547689 – DOI : 10.3917/vaca.030.0084 – Éditeur : Association Vacarme

Sylvie Thénault est directrice de recherche CNRS, spécialiste de la colonisation en Algérie et de la guerre d’indépendance algérienne. Ses recherches portent sur le droit et la répression. Elle a d’abord travaillé sur les législations d’exception, les procès et l’internement des nationalistes pendant la guerre d’indépendance, avant d’élargir ses recherches à l’indigénat et l’internement sur l’ensemble de la période 1830-1962… Pour en savoir plus sur Centre d’histoire sociale du XXème siècle – Thénault Sylvie

Emmanuel Blanchard : Maître de conférences en science politique, docteur en histoire, agrégé de sciences économiques et sociales… Pour en savoir plus sur Emmanuel BLANCHARD | Sciences Po Saint-Germain-en-Laye

 


Vous aimerez aussi...