La médiatisation des affaires criminelles (Sylvie Châles-Courtine)

Avant même l’invention de la presse, les meurtriers étaient présentés comme des êtres aux limites de l’inhumanité. Face à eux, le pouvoir politique se voulait le garant de la morale et de la sécurité.

Les affaires criminelles occupent une place privilégiée et singulière sur la scène médiatique. Le succès, rarement démenti, qu’emporte la variété des reportages sur les faits divers tend à souligner l’attrait, voire la fascination, qu’exercent le crime et les criminels sur l’opinion publique. En portant leur regard sur l’actualité judiciaire, les mises en scène médiatiques des affaires criminelles rendent compte pour partie des rapports obscurs et équivoques qu’entretient la société avec le phénomène criminel. Dans leur variété et leurs déclinaisons, ces mises en scène apparaissent comme une sorte « d’autoportrait » d’une société à un moment donné, et c’est pour ces quelques raisons qu’elles peuvent d’une part nous renseigner sur le traitement culturel des déviances, et d’autre part constituer une source riche pour l’analyse des représentations…

Pour lire le texte intégral sur le site de la revue Cairn.info/magazine-les-grands-dossiers-des-sciences-humaines-2011-12

Sylvie Châles-Courtine : Sociohistorienne, anciennement enseignante-chercheure au Centre interdisciplinaire de recherche appliquée au champ pénitentiaire, Agen… Pour en savoir plus sur La présidente des Patriotes agenais étudie les criminels – 30/09/2014 …

Les Grands Dossiers des Sciences Humaines – 2011/12 (N° 25) – Pages : 60 – Éditeur : Editions Sciences Humaines


Vous aimerez aussi...