Mort de Pierre Milza, l’historien qui a pensé le fascisme

Disparition |Agrégé d’histoire, il était spécialiste du fascisme et de l’Italie contemporaine. Pierre Milza est mort ce 28 février 2018.

Il était venu à l’étude du fascisme par celle de l’Italie, le pays d’origine de sa famille (il était émigré de la seconde génération) et des relations internationales. L’historien Pierre Milza est mort ce 28 février à l’âge de 85 ans. Plusieurs générations d’étudiants avaient travaillé avec ses manuels d’Histoire de la France au XXe siècle, co-écrits avec son confrère Serge Berstein. Nous vous proposons de le réécouter à travers les archives de France Culture, témoignant de la manière dont il a tenté, sa vie durant, d’appréhender les contours flous du fascisme. A ce sujet, on doit notamment à Pierre Milza une biographie de Mussolini (Fayard, 1999), et L’Europe en chemise noire, dans lequel il analyse les extrêmes droites européennes depuis 1945. Et puis, et ce n’est pas sans rapport, sa biographie consacrée au compositeur Verdi (Perrin, 2001), acteur de l’indépendance italienne…

Par Hélène Combis-Schlumberger

Pour en savoir plus et écouter le document sonore du 28 février 2018 sur le site de France culture

Pierre Milza est mort

 


Vous aimerez aussi...