L’extension des fichiers de sécurité publique (Pierre Piazza)

Pour mesurer l’impact des fichiers de sécurité sur nos libertés, il faut d’abord les resituer dans la longue histoire du fichage. Il faut ensuite examiner de près leurs conditions de réalisation, pour évaluer – en amont de toute position de principe – leur fonctionnement réel. On s’aperçoit alors que l’évolution des logiques du fichage à des fins de sécurité soulève bien des questions, en termes d’organisation et de contrôle. L’accumulation effrénée des données individuelles produit en effet de nombreux dysfonctionnements. Les modifications successives du dispositif judiciaire en matière de constitution ou d’accès aux fichiers attestent par ailleurs un renforcement des pouvoirs de police qui fait question.

Hermès, La Revue – 2009/1 (n° 53) – Pages : 224 – ISBN : 9782271068361 – Éditeur : C.N.R.S. Editions

Pierre Piazza est Maître de Conférences en science politique et chercheur associé au laboratoire CESDIP, un laboratoire commun au CNRS, au ministère de la Justice, aux universités de Cergy-Pontoise et de Versailles-Saint-Quentin. Dans le prolongement de ses travaux de recherche, il apporte un soin particulier à la transmission de sa démarche et des résultats obtenus…

Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site de la revue Cairn.info/revue-hermes-la-revue-2009-1-page-67.


Vous aimerez aussi...