Robert Le Vigan : Désordre et génie (Claude Beylie- André Bernard)

Parution du livre le 4 juillet 1997 – A cause de ses émissions à Radio-Paris sous l’Occupation, à cause surtout de son amitié, jamais démentie, avec Louis-Ferdinand Céline, Robert Le Vigan reste, encore de nos jours, frappé par une malédiction tenace. Mais, est-ce vraiment faire justice à sa mémoire de comédien hors du commun ? Sait-on qu’il débuta, dans les années vingt, comme comique au music-hall ? Qu’il fit ensuite des prestations mémorables dans les troupes de Gaston Baty et de Louis Jouvet ? Qu’il devint, entre 1930 et 1945, I’un des plus prestigieux acteurs de composition du cinéma français dans des films signés Renoir, Duvivier, Chenal, Carné, Becker et Christian-Jaque ? Petit-on oublier que, trop souvent voué aux stéréotypes de traître ou d’illuminé, il joua, en fait, sur un registre infiniment plus étendu des rôles d’une dimension et d’une intensité universelles ? Ces pages rendent donc hommage à un « homme de nulle part », à celui dont Jean Renoir disait : « Ce n’est pas un acteur, c’est un poète ». Sous cet angle, Claude Beylie s’attache à retracer, de manière exhaustive, son itinéraire artistique, proposant également de nombreux témoignages inédits de ses amis metteurs en scène ou comédien, et de jeunes admirateurs, ainsi qu’une théâtrographie, une filmographie et plusieurs documents exclusifs. Complétant cet ouvrage, André Bernard qui a rassemblé, au prix de plusieurs années de recherches, des photos rarissimes pour la plupart, publie, pour la première fois, la correspondance intégrale qu’il reçut de l’acteur vivant ses derniers jours, quasi dans la misère, en Argentine où il s’était exilé. Lettres hautement pathétiques qui attestent, s’il en était besoin, que Robert Le Vigan garda intactes, jusqu’à la mort qu’il attendit comme une délivrance, toutes ses qualités humaines et intellectuelles.

de Claude Beylie  (Auteur),‎ André Bernard (Auteur)

Éditeur : Pygmalion Editions

Collection : Cinema / Musique

Robert Le Vigan et l’Épuration – L’âge d’or du cinéma français – Blogspot

Robert Le Vigan à Tandil (1) – YouTube

Robert LE VIGAN lit Louis-Ferdinand CÉLINE – YouTube