Police scientifique et Bertillonnage : 45 nouveaux documents inédits à découvrir !

Décrets, circulaires, arrêtés, rapports, statistiques, documents de travail, cours, plans, albums photographiques, articles de presse, caricatures… La Bibliothèque numérique « Police scientifique et Bertillonnage » de Criminocorpus s’enrichit de 45 nouvelles sources de nature très variée (600 pages numérisées) issues du fonds particulier de son responsable et coordinateur (Pierre Piazza) ainsi que de celui du Service régional de l’Identité judiciaire de la préfecture de police de Paris. Ces sources peuvent être aisément repérées dans la bibliothèque numérique grâce à la mention « nouveau » présente sur la dalle numérique permettant d’accéder à leur contenu et au texte le présentant. Certaines de ces sources sont d’une grande rareté, comme par exemple la série de photographies d’individus tatoués réalisés par le service parisien de l’Identité judiciaire ou encore l’album Signes caractéristiques des principales professions manuelles qu’Alphonse Bertillon avait placé sous les yeux des visiteurs de la dixième Exposition universelle organisée à Paris entre mai et octobre 1889.

1 – Décret présidentiel en date du 5 septembre 1872 relatif à la reconstitution des sommiers judiciaires à la préfecture de police de Paris
2 – Circulaire du ministre de la Justice en date du 29 octobre 1872 relative à la reconstitution des sommiers judiciaires de la préfecture de police de Paris
3 – Le Journal illustré, « La photographie dans les prisons », 31 janvier 1875
4 – Alphonse Bertillon, « Question des récidivistes. L’identité des récidivistes et la loi de relégation », Revue politique et littéraire de la France et de l’étranger, n° 17, 28 avril 1883
5 – Document en date du 2 janvier 1885, compte-rendu annuel sur les opérations du service d’identification dirigé par Alphonse Bertillon (identifications et reconnaissances d’individus en 1883 et 1884)
6 – Circulaire en date du 13 novembre 1885 par laquelle Louis Herbette (directeur de l’administration pénitentiaire au ministère de l’Intérieur) décide d’imposer les formalités anthropométriques dans les prisons centrales françaises
7 – Circulaire en date du 7 mars 1887 par laquelle Louis Herbette (directeur de l’administration pénitentiaire au ministère de l’Intérieur) généralise l’application des formalités anthropométriques à tous les établissements carcéraux en France
8 – Arrêté du préfet de police (Jean Gragnon) en date du 1er juillet 1887 attribuant à Alphonse Bertillon le titre de Chef du service d’identification des détenus de préfecture de police de Paris
9 – Arrêté du préfet de police (Léon Bourgeois) en date du 1er février 1888 créant le service d’identification anthropométrique de la préfecture de police de Paris qui est dirigé par Alphonse Bertillon
10 – Arrêté du préfet de police (Léon Bourgeois) en date du 28 février 1888 rattachant le service photographique au service d’Identification anthropométrique de la préfecture de police de Paris dirigé par Alphonse Bertillon
11 – « Le nouveau système d’identification des repris de justice pratiqué dans l’État de l’Illinois (États-Unis) », Le Patriote illustré (Bruxelles), 27 mai 1888.
12 – Alphonse Bertillon, Signes caractéristiques des principales professions manuelles. Photographies et observations recueillies par M. Alphonse Bertillon, Paris, Préfecture de police, 1889
13 – Courrier en date du 23 juin 1893 dans lequel le ministre de la Marine (Henri Rieunier) décide d’introduire les opérations de mensurations anthropométriques aux condamnés des prisons maritimes
14 – Décret du Président de la République (Sadi Carnot) en date du 11 août 1893 créant le service de l’Identité judiciaire de la préfecture de police de Paris qui est placé sous la responsabilité d’Alphonse Bertillon
15 – Arrêté du préfet de police (Louis Lépine) en date du 12 août 1893 précisant l’organisation et la composition du service de l’Identité judiciaire de la préfecture de police de Paris qui, placé sous la direction d’Alphonse Bertillon, regroupe l’anthropométrie, la photographie et les sommiers judiciaires
16 – Alphonse Bertillon, rapport en date du 6 juin 1894 relatif à la mise en place d’un nouveau dispositif photographique au sein du service parisien de l’Identité judiciaire
17 – « La prison de Saint-Lazare. Au greffe : la mensuration de la tête. La fouille. Au greffe : la toise », L’Illustration, 13 février 1897
18 – « Une séance d’anthropométrie », Le Pilori, 21 mars 1897
19 – Circulaire en date du 26 mars 1897 adressée par Louis Lépine (préfet de police de Paris) aux commissaires de police de la ville de Paris et des communes du ressort de la préfecture de police de Paris relative aux personnes qu’il convient d’exempter de la mensuration anthropométrique au Dépôt
20 – Lettre adressée le 27 mars 1897 par Louis Lépine au Directeur général des recherches qui concerne les exemptions de la mensuration anthropométrique au Dépôt
21 – Instructions en date du 24 février 1900 pour la mise en pratique de certaines modifications dans le relevé des signalements anthropométriques
22 – Note relative à la non transmission au service de l’Identité judiciaire d’avis de mandats, 9 avril 1900 (en cours de publication)
23 – « L’identification anthropométrique des cadavres à la Morgue », Georges Desplas, Rapport au nom de la 2e Sous-Commission du Budget et du Contrôle, sur le budget des dépenses et des recettes de la Préfecture de police pour l’exercice 1901, Paris, Imprimerie municipale, 1900
24 – Extension dans les pays étrangers des méthodes d’identification inventées par Alphonse Bertillon. Georges Desplas, Rapport au nom de la 2e Sous-Commission du Budget et du Contrôle, sur le budget des dépenses et des recettes de la Préfecture de police pour l’exercice 1901, Paris, Imprimerie municipale, 1900
25 – « Le jeune homme coupé en morceaux. La photographie du cadavre », Le Petit parisien. Supplément littéraire illustré, 23 décembre 1900
26 – « La Police chez les Malgaches », Les Nouvelles illustrées, 24 septembre 1903
27 – Circulaire du ministre de la Justice en date du 23 décembre 1903 qui, adressée aux procureurs généraux, procureurs et juges d’instructions, concerne les éléments (photographies, empreintes digitales et marques particulières) que doivent fournir les parquets au service parisien de l’Identité judiciaire afin de lui permettre d’identifier plus efficacement les cadavres d’inconnus
28 – « La traite des jaunes. Au service anthropométrique de Saïgon », La Vie illustrée, 25 août 1905
29 – « La Préfecture de police à l’exposition de Liège. Le service anthropométrique du docteur A. Bertillon », Le Grand illustré, 8 octobre 1905
30 – Le signalement descriptif (portrait parlé), document manuscrit d’un cours dispensé au service parisien de l’Identité judiciaire, 1910
31 – Rapport du service de l’Identité judiciaire de la préfecture de police de Paris (5 juin 1920) relatif à l’organisation et l’activité de la Section des sommiers judiciaires
32 – Images de la vitrine iconographique utilisée par Alphonse Bertillon en France et à l’étranger à l’occasion d’expositions à caractère international pour présenter et promouvoir les méthodes d’identification des personnes qu’il a inventées (vitrine de la fin du XIXe siècle)
33 – Le Service parisien de l’Identité judiciaire à l’Exposition universelle de Chicago de 1893 (album photographique, fin XIXe siècle)
34 – Note du service parisien de l’Identité judiciaire concernant les 1620 étrangers arrêtés à Paris en une décennie dissimulant leur véritable identité et/ou nationalité, document non daté (en cours de publication)
35 – Statistique des individus (sur la période 1895 et 1896) signalés au Parquet des départements par le service anthropométrique central comme étant recherchés ou intéressants aux titres suivants : anarchistes, mandats, jugements (défaut), etc., document non daté
36 – État complémentaire année par année des demandes d’identité émanant des parquets de province (de 1888 à 1896), document non daté (fin XIXe siècle)
37 – Statistique des opérations anthropométriques pour Paris seulement (de 1890 à 1896), document non daté (fin XIXe siècle)
38 – Photographies face-profil, appareils photographiques et protocole photographique en images (fin XIXe siècle, début XXe siècle)
39 – Mensurations, instruments de mensurations et fichiers du service parisien de l’identité judiciaire en images (fin XIXe siècle, début XXe siècle)
40 – Tableaux iconographiques servant à l’étude du portrait parlé (fin XIXe siècle, début XXe siècle)
41 – Face antérieure et postérieure de la main gauche / face antérieure et supérieure des deux membres supérieures / Formes de mains en images (fin XIXe siècle, début XXe siècle)
42 – Étude des formes de l’oreille pour le portrait parlé en images (fin XIXe siècle, début XXe siècle)
43 – L’intérieur des locaux des services parisiens d’identification dirigés par Alphonse Bertillon (à différentes époques) en images (fin XIXe siècle, début XXe siècle)
44 – Plans des services parisiens d’identification dirigés par Alphonse Bertillon (fin XIXe siècle, début XXe siècle)
45 – Hommes tatoués photographiés au service parisien de l’Identité judiciaire (début XXe siècle)


Vous aimerez aussi...