1888 : Premier débat autour de la « criminalité »

L’assassinat du jeune Loiserolles dans sa cellule de prison par les Satellites de Robespierre, estampe, 1803 – source : Gallica-BnF

1888. La Troisième République vacille. Il s’agit certes du premier régime à être parvenu à s’imposer dans la durée depuis 1789, après pas moins de sept régimes politiques différents en 80 ans. Mais en cette fin d’année 1888, le boulangisme, en plein essor, menace sa stabilité [voir notre article].

Pour la presse républicaine, il s’agit alors de défendre le bilan du régime. Le Petit Parisien, l’un des principaux quotidiens de l’époque, s’y emploie à l’occasion de la publication des chiffres de la criminalité en France pour l’année 1886, en légère baisse par rapport aux premières années de la Troisième République …

Pour en savoir plus lire le billet publié par Marina Bellot le 20 mars 2018 sur le site de Retronews


Vous aimerez aussi...