Paroles de Mai 68

Alain Geismar répondant aux questions de de journalistes dans la chaude nuit du quartier latin, 24 mai 1958. Photographie de presse.

Un pavé. Des histoires. Ces 480 pages apportent un autre regard sur Mai 68. Car on tient ici entre nos mains un livre différent. Un ouvrage qui prend place dans le moment commémoratif du 50e anniversaire de Mai 68, renouvelant les pratiques historiographiques à la manière de ces années 1968 qui, justement, ont imprimé un véritable renouvellement des pratiques militantes1. Cette entreprise éditoriale atypique procède en effet d’un appel à témoignages auprès de celles et ceux qui ont vécu Mai 68. Publié par les éditions de l’Atelier et Médiapart, ce gros opus résulte de l’action de 3 universitaires, spécialistes de 1968, dont Erik Neveu (professeur à l’IEP de Rennes) et Boris Gobille (auteur par exemple, en 2008, d’un excellent manuel sur cet épisode politique, social et culturel marquant de l’histoire contemporaine française)2

Pour en savoir plus lire le billet publié par François PRIGENT sur le site de En envor.

DORMOY-RAJRAMANAN, Christelle, GOBILLE, Boris et NEVEU, Erik, Mai 68 par celles et ceux qui l’ont vécu, Paris, éd. de l’Atelier/Médiapart, 2018.

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus…


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Jean-Yves Rochex, Université Paris 8 dit :

    Pas très élégant de ne citer que deux des trois auteurs, en omettant, comme par hasard, la seule femme, portant elle aussi spécialiste de la période considérée. Sexisme ordinaire, quand tu nous tiens…

    • Philippe Poisson dit :

      Répondre directement à l’auteur de l’article. La rédaction de Criminocorpus n’a pas à être incriminée par cette omission. Message terminé – PP