Les mutations de gendarmes depuis le XIX siècle, entre contrainte institutionnelle et liberté individuelle (Arnaud-Dominique Houte)

Uniforme du gendarme départemental en 1957

Corps de statut militaire, la gendarmerie connaît un fort taux de mobilité des effectifs au XIXe et au XXe siècles. Déplacés à plusieurs reprises au cours de leur carrière, les gendarmes se plaignent particulièrement des déplacements dans l’intérêt du service, qui constituent l’un des principaux outils dont disposent les officiers pour gérer leurs troupes. Ils font en revanche valoir leur droit aux mutations par convenance personnelle, qui leur permettent de se rapprocher de leurs intérêts et de gérer leur carrière. Entre la contrainte institutionnelle et la revendication personnelle, la mobilité des gendarmes constitue donc un enjeu de pouvoir et un sujet de négociations permanentes. Émerge ainsi un bloc de valeurs partagées, parmi lesquelles domine la priorité due à l’ancienneté de service. Apparaît surtout un espace de débats particulièrement original dans une institution militaire aussi hiérarchisée…

L’intégralité de cet article est disponible  [PDF] Les mutations de gendarmes depuis le XIXe€siècle, entre contrainte …

Arnaud-Dominique Houte :  ancien élève de l’École normale supérieure Fontenay/Saint-Cloud et agrégé d’histoire, est allocataire-moniteur à l’université Paris IV et membre du Centre de recherche en histoire du xixe siècle (Paris I-Paris IV). Il a soutenu à Paris IV, sous la direction de Jean-Noël Luc, une maîtrise sur La Gendarmerie dans le département du Nord (1814-1852), puis un DEA sur La fabrication du gendarme national au xixe siècle. Il prépare un doctorat, co-dirigé par Jean-Noël Luc et Jean-Marc Berlière, sur Le Métier de gendarme national au xixe siècle : la construction d’une identité professionnelle. Il a participé à plusieurs colloques et publié, en plus de divers articles, Gendarmes et gendarmerie dans le département du Nord (1814-1852), SHGN-Phénix-Éditions, 2000, 243 p. (Prix d’histoire de la Défense 2000). En savoir plus sur Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : HOUTE Arnaud-Dominique


Vous aimerez aussi...