Camille Claudel, une mise au tombeau (Jean-Paul Morel)

Parution du livre le 16 septembre 2009 – Camille Claudel ? La soeur jalousée de Paul, le poète ambassadeur. Camille Claudel ? L’amour fou du génial Rodin. Camille Claudel ? La plus talentueuse sculptrice de son temps. Camille Claudel ? Une enfant gâtée de la petite bourgeoisie, morte de faim chez les fous et mise à la fosse commune. Qu’est-ce qui transforme une vie en destin ? Jean-Paul Morel a exhumé les pièces à conviction du dossier, enfin complet : son enquête sur l’interminable enfermement de Camille révèle une suite, triste et hélas banale, d’ignorance, de négligences et de lâchetés, de malentendus et de décisions arbitraires, qui ont fait le malheur d’une femme et créé le mythe tragique. Déclarée morte en 1920, alors qu’elle ne s’éteint qu’en 1943, Camille Claudel fut sacrifiée sur l’autel des convenances, après une  » mise au tombeau  » longue de trente ans. Ces documents fascinants jettent aussi une lumière exceptionnelle sur l’état de la psychiatrie française au début du XXe siècle.

Jean-Paul Morel, philosophe de formation, journaliste (entre autres au Matin de Paris, de 1977 à 1987) et chercheur. Il a notamment travaillé sur Élie Faure, Antonin Artaud, Alfred Jarry, Toulouse-Lautrec et Jane Avril. Il est aujourd’hui sur les traces de Félix Fénéon. Son plus récent ouvrage publié est la biographie d’Ambroise Vollard (C’était Ambroise Vollard, Fayard, 2007)…

Éditeur : Les Impressions nouvelles

Collection : Réflexions faites


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *