Tu entreras dans le siècle en lisant Fantômas (Expositions / Art et justice)

Fantomas_085.jpg

Cette exposition a été présentée à la Bibliothèque des littératures policières (BiLiPo) du 14 octobre au 30 décembre 2017.

Fantômas est un cycle romanesque de 32 volumes imaginé par deux auteurs, Pierre Souvestre et Marcel Allain, et publié par l’éditeur Arthème Fayard dans la célèbre collection « Le Livre populaire » de février 1911 à septembre 1913, à raison d’un volume par mois. La série ainsi constituée compte 492 800 lignes, 12 150 pages, soit près de 20 millions de signes. Mais Fantômas est plus que cela. Presque d’emblée, ce long roman fut célébré par des artistes – poètes, écrivains, dramaturges, peintres, cinéastes, photographes – comme un texte singulier, au « lyrisme absurde et magnifique » selon Cocteau, porteur d’une forme et d’une signification qui l’apparentaient à un mythe contemporain, au sens fort du terme. Un récit de « fondation » oral et collectif, une sorte d’épopée des origines du XXe siècle, porteuse de représentations où la fiction et le fabuleux s’imposent au-delà de l’histoire. Des poèmes, des toiles, des films lui furent dédiés ; des complaintes et des valses furent composées en son honneur ; sa silhouette sombre et tragique d’homme en noir s’invita dans des romans, apparut au théâtre, sur les ondes, dans des expositions, tandis que l’édition lui inventait des émules, des épigones, des avatars. « Fantômas, c’est l’Enéide de notre temps » aurait écrit Blaise Cendrars. Ce phénomène, qui débuta en 1914, est aujourd’hui centenaire. Plus d’un siècle après, Fantômas demeure un mythe vivant.

Cette exposition a été organisée à l’occasion de la publication par les éditions Vendémiaire de l’ouvrage de Dominique Kalifa Tu entreras dans le siècle en lisant Fantômas, illustré par Camila Farina. De A comme « Apollinaire » à Z comme « Zigomar », les 32 entrées de ce livre explorent les mille facettes du roman de Pierre Souvestre et Marcel Allain autant que les hommages qui lui furent rendus, d’Apollinaire à Perec en passant par Feuillade, Desnos, Magritte ou Queneau.

Les textes de cette exposition ont été sélectionnés par Catherine Chauchard dans l’ouvrage de Dominique Kalifa et le visiteur peut également accéder aux illustrations originales réalisées par Camila Farina.

Edition en ligne : Nadine Dardenne, Delphine Usal et Jean-Lucien Sanchez.

Les éditions Vendémiaire proposent également l’ouvrage de Benjamin Thomas, Fantômas de Louis Feuilla


Vous aimerez aussi...