Prisons contemporaines – ouvrir l’architecture fermée – Archistorm

La maison d’arrêt de Roermond, aux Pays-Bas ©www.spuisers.nl

L’actualité, avec une constance désespérante, n’a de cesse de résonner du « malaise des prisons ». Surpopulation carcérale chronique et quasi universelle, saleté des lieux de détention, violence endémique, état dépressif des détenus comme du personnel pénitentiaire en charge d’encadrer ces derniers… Faisant elle aussi retour de façon chronique, la mutinerie, explosion de colère et de désespoir, est dès lors l’issue logique à cette crise des prisons vécue comme insoluble – et le signe d’un échec cuisant, aussi bien.

Non que les architectes se désintéressent de la question pénitentiaire, quelques-uns, avec détermination, se risquent à avancer cette solution, partielle certes mais concrète : l’architecture comme formule d’apaisement…

Pour en savoir plus lire le billet d’humeur de  Paul Ardenne (janvier 2018) sur le site d’Archistorm.com/prisons-contemporaines