L’or et les prisonniers

Au camp de prisonniers de Dinan. Dessin de Maurice Orange. Collection particulière.

Dans son édition du 21 novembre 1914, L’Eclaireur dinannais, hebdomadaire conservateur publié dans la sous-préfecture des Côtes-du-Nord, fait part d’une nouvelle étonnante : « Des prisonniers allemands découvrent un trésor »…

Paradoxalement, il ne s’agit pas de quelques-uns des centaines de prisonniers de guerre détenus à Dinan depuis fin août, des prisonniers dont l’accueil avait d’ailleurs été pour le moins agité : l’arrivée de plus de 400 prisonniers de guerre et autant d’« évacués civils », en fait des civils allemands « considérés comme suspects et qui ont été envoyés prisonniers en France au lieu d’être dirigés sur l’Allemagne où ils auraient pu être appelés à […] combattre » conduit « une foule énorme » à se masser sur la place de la Gare et dans les environs, sur le chemin que doivent prendre les captifs en direction du quartier Beaumanoir laissé vacant par le 10e RAC ce 29 août. Comme il se doit dans les descriptions du temps, empruntant nombre de topoï à la plus mauvaise littérature nationaliste, un des officiers de l’armée du Kaiser se fait alors « remarquer [par] sa morgue et sa raideur ». De ce fait, lorsque le cortège quitte la gare, « précédé d’un peloton de hussards » du 13e régiment, cantonné à Dinan, et « encadré de coloniaux », ce fut, à en croire les témoins, « une émouvante clameur : Vive la France ! A bas l’Allemagne ! A bas Guillaume, qui dura, entremêlée du chant de La Marseillaise ». Plus loin, « les prisonniers s’entendirent dire même en leur langue des choses peu tendres »1. Le fait n’est pas isolé : l’on trouverait des descriptions d’événements en tous points comparables fin août ou courant septembre 1914 à Vitré ou Lamballe par exemple…

Pour en savoir plus lire le billet publié par Yann LAGADEC sur le site de la revue En envor

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus…


Vous aimerez aussi...