Jean-Yves Frétigné, maître de conférences d’histoire contemporaine, Université de Rouen

Jean-Yves Frétigné est Licencié en philosophie, Agrégé d’histoire, Docteur en histoire de l’IEP de Paris (Direction : M. le Professeur Pierre Milza), ancien Membre de l’École française de Rome, Président du Groupe français des historiens du Risorgimento, Jean-Yves Frétigné est aujourd’hui maître de conférences à l’Université de Rouen.

Chercheur associé au Centre d’histoire de Sciences Po avec une activité particulière au sein du GRIC (Groupe de recherche sur l’Italie contemporaine) et au GHris (Groupe de recherche en Histoire, Université de Rouen).

Recherches sur les rapports unissant les champs scientifiques et philosophiques d’une part et le domaine politique d’autre part. Comment une conception scientifique et/ou philosophique informe t-elle la culture politique en particulier celle des intellectuels qui façonnent les idéologies et les doctrines des différentes familles et partis politiques ? Recherche à la croisée de l’histoire politique, de l’histoire culturelle et de l’histoire des idées. Pays de recherche privilégié mais non exclusif : l’Italie des XIXe et XXe siècles.

Ouvrages publiés

Histoire de la Sicile des origines à nos jours, Paris, Fayard, 2009.
Giuseppe Mazzini : il pensiero politico, Florence, Centro editoriale toscano, 2009.

Dall’ottimismo al pessimismo : itinerario politico e intellettuale di Napoleone Colajanni dalla svolta liberale al fascismo (1903-1921), Rome, Istituto per la storia del Risorgimento, 2007.

Les conceptions éducatives de Giovanni Gentile. Entre élitisme et fascisme, Paris, L’Harmattan, collection éducation et philosophie, 2006.
Giuseppe Mazzini. Père de l’unité italienne, Paris, Fayard, 2006 (Prix de l’Académie du Maine).

Biographie intellectuelle d’un protagoniste de l’Italie libérale : Napoleone Colajanni (1847-1921). Essai sur la culture politique d’un sociologue et député sicilien à l’âge du positivisme (1860-1903), Rome, École française de Rome, 2002, 844 p.

Directions d’ouvrages

Garibaldi en Europe. Modèle, contre-modèle, légende dorée et légende noire (dir. Jean-Yves Frétigné et Paul Pasteur), Rouen, PURH, collection les Cahiers du GRHis, 2011.

La décadence dans la culture et la pensée politiques (XVIIIe-XXe siècle) en Espagne, en France et en Italie (dir. Jean-Yves Frétigné et François Jankowiak), Collection de l’École française de Rome, Rome, 2008.

Contribution à un ouvrage collectif

« Le panthéon politique des Italiens », dans M. Lazar (sous la dir. de), L’Italie contemporaine de 1945 à nos jours, Paris, Fayard, 2009, p. 68-81.

« Garibaldi eroe della Repubblica universale », dans A. Ragusa (a cura di), Un eroe nell’Europa dell’Ottocento, Bari-Rome, Lacaita, 2009, p. 49-58.

« Il significato del garibaldismo in Francia », dans Garibaldi : cultura e ideali. Atti del LXIII congresso di storia del Risorgimento italiano, Rome, Istituto per la storia del Risorgimento italiano, 2008, p. 319-338.

« Garibaldi, i garibaldini, la politica ed il positivismo », dans C. Vernizzi (a cura di), Giuseppe Garibaldi tra guerra, politica e medicina, Novare, Istituto per la storia del Risorgimento, 2008, p. 27-48.

« Introduction » avec François Jankowiak à La décadence dans la culture et la pensée politiques (XVIIIe-XXe siècle) en Espagne, en France et en Italie (sous la dir. de Jean-Yves Frétigné et François Jankowiak), Collection de l’École française de Rome, Rome, 2008, p. 1-18.

« Analyse du complexe discursif de la décadence sur l’homme et la société (1870-1914) », dans La décadence dans la culture et la pensée politiques (XVIIIe-XXe siècle) en Espagne, en France et en Italie (sous la dir. de Jean-Yves Frétigné et François Jankowiak), Collection de l’École française de Rome, Rome, 2008, p. 159-188.

« Garibaldi un’eroe della repubblica », dans Giuseppe Garibaldi liberatore globale tra Italia, Europa e America, Gênes, Fondazione Casa America, 2007, p. 187-195.

« Légende dorée et légende noire de Garibaldi en France », dans Cosimo Ceccuti et Maurizio Degl’Innocenti (a cura di), Giuseppe Garibaldi tra storia e mito, Manduria, Bari, Rome, Lacaita, p. 94-106.

« Mazzini e la Francia », dans Pensiero e azione : Mazzini nel movimento democratico e internazionale, Rome, Istituto per la storia del Risorgimento italiano, 2006, p. 449-462.

« Entre fascination et répulsion : la place des juifs dans les débats autour de l’anthropologie criminelle italienne (1880-1900) » dans Marie-Anne Matard-Bonucci (sous la dir. de), Antisémythes. L’image des juifs entre culture et politique (1848-1939), Paris, Nouveau Monde Éditions, 2005, p. 95-105.

« Catane à l’âge du réformisme municipal de De Felice » dans Yannick Marec (sous la dir. de), Actes du colloque international organisé par le Groupe de recherche d’histoire et l’Université de Rouen Villes en crise ? Les politiques municipales face aux pathologies urbaines (fin XVIIIème-fin XXème), Créaphis, Paris, 2005, p. 578-588.

Présentation et mise à jour de la « Bibliographie française sur l’histoire italienne entre 1750 et 1919 » pour la Bibliografia dell’età del Risorgimento in onore di Alberto M. Ghisalberti (1970-2001), Olschki, Florence, 2003, p. 1705-1721.

« La crise de l’identité républicaine française » dans Cento anni di storiografia sul Risorgimento, Rome, Istituto per la storia del Risorgimento italiano, 2002, p. 355-369.

« Régime libéral et démocratie de partis en Italie de 1918 à 1922 » dans Jacques Portes (sous la dir. de), Autour de la démocratie aux Etats-Unis d’Amérique et en Europe occidentale de 1918 à 1989, Ellipses, Paris, 1999, p. 106-117.

Articles parus dans des revues avec comité scientifique

« De la traduction comme effort pour préciser les concepts : l’exemple des notions de liberismo/liberalismo ; questione meridionale/meridionalismo », dans Paul Pasteur, (sous la dir. de), Rouen, PURH, collection les Cahiers du GRHis, 2010, p. 69-81.

« Mazzini et les socialistes français : significations et enjeux de la polémique de l’année 1852 », dans Revue française des idées politiques, 2009, p. 327-358.

« Une critique oubliée de Lombroso », dans Essais de philosophie pénale et de criminologie, n° 8, 2009, p. 125-138.

« Il faut défendre la société ou la défense de la normalité dans l’anthropologie criminelle italienne à l’époque de Cesare Lombroso », dans Les chroniques de l’OMIJ, n° 5, 2009, p. 9-24.

« Garibaldi e i Francesi : una storia d’amore e di odio », dans Studi garibaldini, 2009, p. 15-25.

« Les grandes étapes de la codification en Italie du XVIIIe siècle à nos jours » dans Revue historique de droit français et étranger, octobre-décembre 2006, p. 533-549.

« Conception de la langue dans l’œuvre de Cattaneo et de celle de deux de ses disciples : une solution éclairée pour l’identité nationale italienne » dans Mélanges de l’Ecole française de Rome. Italie et Méditerranée, 2005-1, p. 247-260.

« L’impossible réformisme démocratique italien 1901-1922 », dans Il Politico. Rivista italiana di scienze politiche, mai-octobre, 2004, p. 239-273.

« Les intellectuels italiens : témoins et acteurs de la politisation de leur peuple de l’Unité aux années 1930 », dans Raisons politiques, novembre 2003, p. 149-168.

« Gaetano Mosca et Vittorio Emanuele Orlando : deux idéologues majeurs de l’Italie transformiste » dans Revue d’histoire moderne et contemporaine, avril-juin 2003, p. 92-111.

« La réception et l’influence de Gramsci chez les intellectuels français de 1945 à nos jours » dans La Rassegna storica del Risorgimento, avril-juin 2003, p. 293-324.

« L’office du travail et le conseil supérieur du travail italiens de leur naissance à la Grande Guerre » dans Mélanges de l’École française de Rome Italie-Méditerranée, 2002-2, p. 781-808.

« Bolchevisme et fascisme : la lecture de la crise politique et idéologique de l’Italie de l’Après Guerre » dans Mezzogiorno e Risorgimento, décembre 2002, p. 83-110.

« Une réponse scientifique et politique à la thèse de Niceforo sur l’infériorité des méridionaux » dans Bollettino bibliografico della Sardegna, n°27, 2002, p. 45-62.

« Giuseppe Mazzini et les réformismes français solidariste et socialiste » dans Rassegna storica del Risorgimento, avril-juin 2001, p. 191-224.

« De la révolte des esclaves contre les rigueurs de la science à l’inquiétude spirituelle ? Le basculement dans la vision du monde en Italie entre 1880 et 1910 » dans la Revue des études italiennes, janvier-juin 2001, p. 17-28.

« L’émigration méridionale de 1901 à la Grande Guerre : enjeux démographiques et politiques », dans Mélanges de l’École française de Rome Italie-Méditerranée, 2000-1, p. 291-316.

« Un caso di confronto tra positivismo progressista e positivismo fatalista » dans La Nuova Antologia, octobre-décembre 1999, p. 292-307.

« Una critica dimenticata delle teorie di Cesare Lombroso » dans Il Politico. Rivista italiana di scienze politiche, juillet-septembre 1999, p. 369-393.

« Du sicilianisme à l’histoire de la Sicile » dans Mélanges de l’École française de Rome, 1998-2, p. 853-875.

En collaboration avec Cécile Bourrette, « Éteignez vos téléviseurs, Nanni Moretti écrit son journal intime ! » dans L’Homme et la société, janvier-mars 1998, p. 63-76.

« Concurrence et solidarité dans l’œuvre d’un réformiste sicilien : Napoleone Colajanni (1847-1921) » dans Revue d’histoire moderne et contemporaine, octobre-décembre 1997, p. 617-633.

« Leonardo Sciascia : un hérétique illuministe » dans Sud, 1992, p. 91-116.

Contributions à des ouvrages et articles sous presse (explicitement acceptés par l’éditeur)

« Cristina Trivulzio di Belgiojoso et l’intelligentsia française libérale », dans Cristina di Belgiojoso tra cultura e politica nell’Europa dell’Ottocento, 2010.

« Les héritiers de Giuseppe Mazzini : de la génération idéaliste à la génération positiviste », dans Hériter en politique. Filiations, transmissions et générations politiques (Europe XIXe-XXIe siècles), 2010.

« Mazzini et Bakounine : deux visions du monde antagonistes », dans Italie-Europe centrale et orientale, 2010.

« L’âge d’or de l’influence de Gramsci en France (1968-1977) », dans Maria-Antonietta Macciocchi, figure intellectuelle et penseur politique des années Vincennes, 2010.

« Cultures positivistes et question criminelle en Italie : de Lombroso à la Commission Ferri », dans Essais de philosophie pénale et de criminologie n° 9, 2010.

« I valori del Risorgimento nell’alba del ventesimo secolo », dans Studi garibaldini, 2010.

« La République romaine : un projet mazzinien ? », dans Constitutions, Républiques, Mémoires : 1849 entre Rome et la France, Paris, L’Harmattan, 2011.

« Napoléon III et Mazzini : deux conceptions modernes de l’Europe », dans Solferino e San Martino. La battaglia degli imperatori, 2011.

« Mazzini e Bakunin. Dodici anni di movimento operaio in Italia (1860-1872) de Nello Rosselli historien du Risorgimento », dans Antifascisme et exil. Les frères Rosselli de part et d’autre des Alpes, 2011.

« Mazzini et l’Antiquité », dans L’Italie et l’Antiquité, 2011.

« Les relations diplomatiques entre Paris et Turin (1859-1861) », dans Cavour e Rattazzi : una collaborazione difficile. Atti del LXIV congresso di storia del Risorgimento, Rome, Istituto per la storia del Risorgimento italiano, 2011.

« La leçon des faits ou la fuite en avant. Essai sur l’opposition entre les intellectuels giolittiens et les intellectuels anti-giolittiens dans l’Italie d’avant la Grande Guerre (1903-1913) », dans Emmanuel Soler (sous la dir.), Les intellectuels dans la cité, PURH, 2009.

« La conception de la nation dans la pensée de Mazzini », dans Olivier Forlin (sous la dir. de), Paris, l’Harmattan, 2010.

« L’opinione pubblica e l’intellettualità francese davanti a Mazzini e a Garibaldi », dans Mazzini e Garibaldi a confronto sull’unità d’Italia, Rome, Mazzini Society, 2010.

« Una raffigurazione della Parigi imperiale nel Diario politico di Giorgio Asproni : un giudizio politico e morale sulla Francia », in T. Orrù (a cura di), Giorgio Asproni, una vita per la democrazia, Cagliari, 2010.

Articles pour dictionnaire

« Vincenzo Gioberti », « Les Fiancés de Manzoni », « Alessandro Manzoni », « Giuseppe Mazzini », « Giovanni Papini », « Benedetto Croce », dans Jean-Dominique Durand et Claude Prudhomme (sous le dir. de), Dictionnaire du catholicisme, Paris, Robert Laffont, collection Bouquins, 2010.

« Maison de Savoie », « Victor-Emmanuel II », « Unité italienne », « Royaume d’Italie », « Risorgimento : approches historiographiques », « Constantino Nigra », « Giuseppe Mazzini », « Giuseppe Garibaldi », « Francesco Arese Lucini », « Camillo Cavour » dans Paul Guichonnet et Christian Sorrel (sous la dir. de), La Savoie et la France 1860-2010. Dictionnaire de l’Annexion, Chambéry, Les éditions la Fontaine de Siloé, 2009.

« Décadence, déclin », dans Christian Delporte, Jean-Yves Mollier et Jean-François Sirinelli (sous la dir. de), Dictionnaire d’histoire culturelle de la France contemporaine, Paris, Presses Universitaires de France, collection Quadrige, 2009.

Articles de divulgation scientifique

« A chacun son Garibaldi », avec Catherine Brice, dans L’Histoire, octobre 2008, p. 36-37.

« Giuseppe Mazzini : de la figure du conspirateur à celle du poignardeur », article en ligne sur le site portail.lyceedaudet.fr

« Le ragioni della popolarità di Garibaldi in Francia dal 1848 alla Grande Guerra », dans In Europa. Rivista di studi e di iniziativa europea, 2007/1, p. 23-30.

« Giuseppe Mazzini : iniziativa italiana e initiative française a confronto », dans In Europa. Rivista di studi e di iniziativa europea, 2005/2, p. 21-30.

Recensions

Recensions d’ouvrages pour les revues suivantes : Austriaca, Etudes normandes, La Rassegna storica del Risorgimento, La revue historique, La revue d’histoire moderne et contemporaine, Le mouvement social, Les Annales historiques de la Révolution française, Raisons politiques, Vingtième siècle.

Traduction

« Le Pays, les pays », « La place », « Les noms de rue », « Les Cinq Journées de Milan », « Garibaldi », « Mussolini » dans Mario Isnenghi (sous la dir. de), L’Italie par elle-même. Lieux de mémoire italiens de 1848 à nos jours, Paris, Editions rue d’Ulm, 2006.