Mai 68, la veille du grand soir. Une révolution entre hasard et nécessité.

Loin de la geste habituellement racontée par les « anciens de mai 68 », ce copieux roman graphique scénarisé par Patrick Rotman et dessiné par Sébastien Vassant, et co-publié par Delcourt et le Seuil, raconte les événements vus de l’intérieur (du mouvement étudiant, des ministères et des syndicats) avec humour et distance jubilatoire.

Pour en savoir plus lire le billet publié par Stéphane Dubreil le 10 avril 2018 sur le site de Cases d’histoire

Stéphane Dubreil : historien de formation. Iconographe pour le magazine Science et vie/Guerres et histoire depuis la création du magazine. Il y tient une chronique sur la bande dessinée et la guerre. Membre de l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD).

Mai 68 – La veille du grand soir. Patrick Rotman (scénario). Sébastien Vassant (dessin, couleurs). Seuil Delcourt. 192 pages. 24,95 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *