(Maîtrise) Géraldine Feugère La prison de Rouen 1939-1945

Mémoire de maîtrise d’histoire contemporaine dirigé par Olivier Dumoulin, Université de Rouen, 1995, 91 pages et un volume d’annexes

Ce mémoire a été élaboré à partir d’un dépouillement exhaustif des registres d’écrous de la prison Bonne Nouvelle durant le Second conflit mondial. Une base de données a été constituée à partir d’un échantillonnage, puisque l’auteur estime à environ 20 000 les mentions figurant dans les registres. Géraldine Feugère a donc établi 3890 fiches, analysant un formulaire d’écrou sur cinq. Le mémoire est donc un précieux instrument de travail, même si certaines analyses mêlent la période de la drôle de guerre, celle de l’Occupation et les premiers mois de la Libération. L’augmentation de la population incarcérée est flagrante. Les difficultés économiques frappent toutes les catégories professionnelles et on assiste à une diversification du recrutement de la population pénale, tant du point de que social que géographique. Les infractions sont aussi plus diverses qu’avant guerre et certaines dépendent de la législation du régime en place. Ce travail pionnier s’interroge sur les permanences et les inflexions en période de guerre. Il aborde également les difficiles conditions de vie dans cette prison surpeuplée. (Jean-Claude Vimont)