(Maîtrise) Dominique Esselin La société et les bagnards 1789-1854

Mémoire de maîtrise d’histoire contemporaine sous la direction de Jean-Claude Vimont, Université de Rouen, 2003, 176 pages et un volume d’annexes

La figure du bagnard, celle du forçat libéré ou évadé, celle du criminel travesti sous une autre identité hantent les discours du premier XIXe siècle, étayent peurs sociales et exigences répressives. Le mémoire ne néglige pas la réalité des bagnes et des condamnations aux fers pour les confronter aux stéréotypes et personnages littéraires emblématiques. On notera des informations précises sur les écrits de Benjamin Appert. En ce premier XIXe siècle, l’angoisse de la récidive est souvent incarnée dans la personnalité de forçats criminels. Le mémoire montre comment ces derniers motivent les réformateurs, qu’ils cherchent à modifier le code pénal, la détention en prison ou qu’ils exigent les déportations outre-mer. (Jean-Claude Vimont)