(Master) Alexandre Durand Être en relation avec le milieu parisien après la Seconde Guerre mondiale (1945-1949)

Mémoire de master d’histoire contemporaine dirigé par Jean-Claude Vimont, Université de Rouen, 2008, 274 pages et annexes.

Pour cerner cette entité aux contours mal définis “le milieu”, Alexandre Durand a analysé une cinquantaine de dossiers d’affaires déférées devant les cours d’assises, cent cinquante arrêts de cours d’assises et plus de 3000 articles de presse. Une première préoccupation fut de mesurer les écarts et les convergences entre une représentation et une réalité que les dossiers pouvaient permettre d’appréhender. Les “vedettes” de cette contre-société ne sont pas au centre de l’étude, même si les gangs de “Traction Avant” inspirent les “seconds couteaux” de cet univers conformiste. L’auteur présente une typologie des actes de délinquance commis par les membres du milieu : les différentes techniques de braquages, les cambriolages et les “casses”. Il décrit ensuite des profils, des itinéraires criminels, des hommes appartenant à un réseau fait de lieux de sociabilité. La dernière partie est consacrée aux stéréotypes forgés par la presse et le cinéma sur le milieu. Ce mémoire de master offre une approche historique d’un phénomène qui n’est les plus souvent décrit que par des journalistes, des policiers ou d’anciens truands. Les hiérarchies internes, les processus d’apprentissage et d’initiation sont finement présentés. Une approche anthropologique des “petits” du “milieu” qui est mise en relation avec quelques grandes “figures” qui faisaient les couvertures de la presse à sensation (Jean-Claude Vimont)

JPEG - 1.2 Mo
JPEG - 1.3 Mo
JPEG - 979.3 ko