1910 : les cheminots font la « grève de la thune »

Cheminots en grève à la gare Saint-Lazare au mois d’octobre 1910, Agence Rol – source : Gallica-BnF

Les cinq francs de la discorde : la « grève de la thune », quand les cheminots exigent un salaire minimum.

En octobre 1910, les cheminots du Nord se lancent dans la « grève de la thune ». Ils exigent du gouvernement l’instauration d’un salaire minimum journalier de cinq francs. Le mouvement sera sévèrement réprimé par le pouvoir de centre gauche.

Le 8 octobre 1910, les agents des chemins de fer du Nord déclenchent la première grande grève cheminote de l’histoire, la « grève de la thune » (le mot « thune » désigne alors une pièce de cinq francs). Leurs revendications portent sur l’instauration d’un salaire minimum journalier de cinq francs.

Cette grève, extrêmement couverte par la presse de tous bords, révèle l’importance que le chemin de fer a prise dans la vie du pays…

Pour en savoir plus lire le billet publié par Marina Bellot le 18 avril 2018 sur le site de Retronews

 


Vous aimerez aussi...