L’incompréhensible furie homicide de Marcel Redureau, 15 ans

L’assassin adolescent Marcel Redureau, entouré de la famille qu’il a décimée, Le Petit Parisien, 1913 – source : RetroNews-BnF

Après l’affaire de la séquestrée de Poitiers, les chroniques judiciaires d’André Gide se penchent sur l’atroce carnage de toute une famille de paysans par leur employé adolescent.

Le souvenir funeste du massacre de Pantin s’estompe à peine qu’une affaire encore plus macabre frappe le Bas-Briacé, en Loire-Atlantique (alors baptisée Loire-Inférieure).

Dans la soirée du 30 septembre 1913, un valet de ferme de 15 ans, Marcel Redureau, assassine son employeur, sa femme enceinte de huit mois, la grand-mère, trois de ses quatre enfants, la domestique, n’épargnant qu’un jeune garçon resté silencieux pendant les meurtres.

Le carnage monstrueux de celui que l’on nomme rapidement le « Troppmann breton » occupe la une de toute la presse française. L’effroi de la tuerie s’y décrit dans le meilleur des cas par les découvertes des corps des victimes…

Pour en savoir plus lire le billet par  François Cau le 12 avril 2018 sur le site de Retronews


Vous aimerez aussi...