(Maîtrise) Tania Césarin Le patronage et la protection des mineurs de justice à Rouen de 1835 à 1937

Mémoire de maîtrise d’histoire contemporaine sous la direction de Jean-Claude Vimont, Université de Rouen , Rouen, 2004, 191 p.

Envisager le patronage sur la longue durée permettait de mieux cerner les tâtonnements d’une entreprise alternative à la prison. La première phase, sous la monarchie de Juillet, était connue, mais le mémoire apporte des précisions utiles. La seconde, sous la Troisième République, rencontre les études menées sur des établissements, comme l’Atelier-Refuge de Rouen. Une dommageable absence de références archivistiques pose la question d’une direction de l’Atelier-Refuge submergée par les demandes de placements. Et Tania Césarin n’hésite pas à parler de « placements » de jeunes filles en terme « d’agence de placement ». Une question demeure : les agriculteurs des pays de Caux et Bray sont-ils venus faire leur marché matrimonial dans cet « Atelier », cela a été dit, ou bien ont-ils accueilli de chrétiennes servantes qu’ils ont par la suite épousé. Tania Cesarin esquisse les contours du second patronage, celui qui protège les mineurs de la prison, dans sa seconde partie, et son adéquation avec la politique menée par la Troisième République. (Jean-Claude Vimont)