Mai 68 au Conservatoire de Paris, un mois et demi d’utopie musicale

Un étudiant joue du piano dans la cour de la Sorbonne occupée en Mai 68, © Getty / Keystone-France\Gamma-Rapho

Les événements de Mai 68 occupent une place importante dans la société et dans la culture française. Mais que s’est-il passé du côté du Conservatoire de Paris, temple de la tradition classique ? Retour sur le fil des événements.

Le 3 mai 1968, de nombreux étudiants se rassemblent au sein de l’université de la Sorbonne, à Paris. Le meeting inquiète les autorités qui décident de l’évacuation de l’établissement et de sa fermeture. La décision, véritable étincelle qui alluma le feu de la contestation étudiante, lancera pour de bon le mouvement de révolte dont nous commémorons les 50 ans cette année.

Si la rive gauche et le quartier latin s’enflamment avec les premiers affrontements entre étudiants et forces de l’ordre, le Conservatoire national supérieur de musique de Paris (CNSMDP), installé à l’époque rive droite (rue de Madrid, dans le VIIIe arrondissement) et donc loin du foyer de contestation, est bien calme. La plupart des élèves instrumentistes, mineurs, sont rentrés chez leurs parents afin de préparer leurs examens de fin d’année…

Par Victor Tribot Laspière

Pour en savoir plus  Mai 68 au Conservatoire de Paris, un mois et demi d’utopie musicale


Vous aimerez aussi...