Denis Salas : « En justice, le jury n’a plus sa légitimité démocratique d’antan »

« Si l’on veut construire une justice démocratique, nous avons besoin du jury »• Crédits : Florence Sturm – Radio France

Entretien |L’expérimentation de tribunaux criminels départementaux uniquement composés de juges professionnels figure parmi les principales mesures du projet de loi de réforme de la justice. Quelle place alors désormais pour les jurés populaires ? Entretien avec le magistrat et essayiste Denis Salas.

Le projet de loi de réforme de la justice, porté par la Garde des Sceaux Nicole Belloubet, prévoit la création, à titre expérimental dans un premier temps, d’un tribunal criminel départemental, à mi-chemin entre la cour d’assises et le tribunal correctionnel. Il jugerait des crimes passibles de 15 ou 20 ans de réclusion criminelle. Ces tribunaux criminels seraient composés uniquement de magistrats professionnels et non plus de jurés populaires. Va-t-on en France vers une disparition de ce jury populaire ?

Entretien avec Denis Salas, magistrat et président de l’association française pour l’histoire de la justice, directeur de la revue « les Cahiers de la justice ».

19.04.2018 Par Florence Sturm 

Vous aimerez aussi...