« Morts par la France » : une BD pour réhabiliter les tirailleurs du massacre de Thiaroye au Sénégal

© Editions Les Arènes | Un extrait de la bande dessinée « Morts par la France ».

Le voilà… Enfin !! Bien plus qu’un livre, bien plus qu’une BD… Une véritable aventure pour Nicolas Otero et moi. Sans doute le bouquin le plus difficile à réaliser, mais le plus merveilleux aussi. L’histoire de héros oubliés, Mbap Senghor et ses frères d’armes, Abibou, Doucouré… Assassinés, condamnés, trahis… Et le combat d’une vie, celui d’Armelle Mabon. Sans armes, sans violence avec juste sa conviction et son éthique. Je pense à Biram Senghor et ses enfants, à Barka Ba, Dialo Diop, aux étudiants en Histoire de Dakar, qui se battent pour faire vivre la mémoire de leurs glorieux ancêtres… Sortie le 2 mai 2018aux Arènes / XXI… Pat Perna

1944, massacre de Thiaroye : le grand camouflage du … – France Inter

Thiaroye 1944 : un mensonge d’Etat – Franceinfo

Massacre de Thiaroye : 70 ans après, les zones d’ombres … – France 24

La douloureuse mémoire de Thiaroye – Tirailleurs – RFI

________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Depuis plus de vingt ans, l’historienne Armelle Mabon tente d’établir la vérité sur le massacre en 1944 de soldats africains dans le camp de Thiaroye, au Sénégal. Une BD retrace son combat pour réhabiliter ces tirailleurs tués par l’armée française…

Pour en savoir plus lire le billet publié le 1er mai 2018 par  Stéphanie TROUILLARD sur le site de France 24.

Armelle Mabon est une historienne française, maître de conférences à l université de Bretagne Sud (Lorient). Parlant du massacre des tirailleurs sénégalais à Thiaroye, elle explique que les faits ont été travestis. «Après plusieurs années de recherches, je peux dire qu il ne s agit en rien d une mutinerie, en rien d une rébellion armée, mais bien d un massacre prémédité, suite à la spoliation des soldes de captivité auxquelles avaient droit ces hommes qui revenaient de quatre ans de captivité, après avoir combattu les Allemands. De plus, il y a eu un procès à charge pour condamner des innocents», dit-elle dans un entretien avec «L Observateur». «Cette machination, construite pour camoufler la spoliation des soldes de captivité, continue encore, 70 ans après. La machination a été construite par les autorités militaires françaises de l époque, sous couvert du gouvernement provisoire de l époque qui a fait croire que ces hommes avaient perçu l intégralité de leur solde pour que leurs revendications ne paraissent pas légitimes. Et après, elles ont réussi à camoufler le nombre de morts, la véracité des faits sur la préméditation de ce massacre», déplore-t-elle… Pour lire la suite sur Armelle Mabon, historienne française: « La vérité sur le massacre des …

Tragédie de Thiaroye : l’historienne Armelle Mabon déboutée de sa …

Afrique/video/2017/12/01/massacre-de-thiaroye-en-1944 … – Le Monde

Interview d’Armelle Mabon – YouTube

Présentation du colloque par Armelle Mabon – YouTube

Armelle Mabon.mp4 – YouTube


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *