La « chasse aux Italiens » de Marseille en 1881

Marseille, la Canebière, agence Rol, 1914 – source Gallica BnF

L’embrasement xénophobe anti-Italiens de 1881, ou les « vêpres marseillaises ».

Pendant trois jours, en juin 1881, des violences xénophobes dirigées contre les immigrés italiens vont enflammer la ville de Marseille, faisant trois morts et vingt-trois blessés.

En ce mois de juin 1881, un événement fait la une de tous les journaux : la soudaine poussée de violence anti-italienne qui, pendant trois jours, a embrasé Marseille. Comment un tel déchaînement xénophobe a-t-il pu survenir ? Pour le comprendre, il faut plonger dans l’histoire de la ville et dans celle des relations entre les deux « sœurs latines », la France et l’Italie, en cette fin de XIXe siècle.

A l’époque, une importante communauté italienne vit à Marseille. Sur 360 000 habitants, 57 900 sont Italiens, soit 16% de la population phocéenne. Ce sont dans leur écrasante majorité des ouvriers, souvent journaliers, venus chercher en France un travail qu’ils ne trouvent pas dans leur pays, où la situation économique est difficile…

Pour en savoir plus lire le billet publié par Pierre Ancery le 14 mai 2018 sur le site de Retronews.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *