L’Honorable Monsieur Gendre (Jean-Paul Malaval)

Parution du livre le 12 mai 2016 – Pendant l’Occupation, le portrait tout en nuances d’un imposteur doublé d’un opportuniste prêt à tout. Alexandre a conquis le cœur de la fille du très respecté monsieur Straub, et l’« honorable Monsieur Gendre » se rêve en successeur de son beau-père dans l’usine de briques et de tuiles.

Lorsque Alexandre Obertz débarque chez son oncle Antoine Straub, la stupeur est totale. Il porte le fringant uniforme de la Waffen SS et a déserté sans en mesurer les conséquences. Malgré l’aversion éprouvée, Straub décide de venir en aide à son neveu en brûlant l’uniforme SS. Geste irréversible… Le couple Straub est estimé et respecté de tous. Lui dirige une briqueterie près d’Amiens. Dans l’ombre, il œuvre pour la Résistance. Les Straub ont perdu leur fils Raphaël au front. Inconsolables, ils veillent sur leur cadette avec une attention maladive. Et celle-ci tombe amoureuse d’Alexandre, dont elle n’entrevoit pas la personnalité ambiguë et lâche. Choix déchirant mais inéluctable : Straub accepte le mariage par amour pour sa fille.

Dès lors, Alexandre, protégé par cette alliance renforcée avec les Straub, connaît une ascension foudroyante. Et celui que l’on surnomme l’honorable Monsieur Gendre finit par se prendre au jeu…
______________________________________________________________________

Crédit photo:
©Presses de la Cité © Stéphane Olivier

Né le 30 décembre 1949 à Brive, en Corrèze, Jean-Paul Malaval devient journaliste professionnel à partir de 1970 à Centre Presse, puis en 1973 à L’Echo du Centre. Il rédige aussi des articles pour Agrisept et Le Nouvel Observateur. En 1982, il commence une collaboration de plusieurs années avec les éditions Milan, à Toulouse. Ainsi voit le jour une série d’ouvrages sur des photos anciennes régionales (Auvergne-Limousin au temps des lâchers de ballons, 1984, et Périgord, Quercy, Agenais au temps des marchandes de paradis, 1987). Aux éditions Milan, Jean-Paul Malaval publie également un essai ethno-sociologique (La Sorcellerie en Limousin ou La Peur au village, 1982) et un essai biographique sur deux peintres-émailleurs du Limousin (La Part du feu, 1983). En 1987, il écrit son premier roman avec Deux Journées à Bassora, édité chez Milan. Depuis, Jean-Paul Malaval a publié dix-sept romans aux Presses de la Cité. Sans nostalgie ni passéisme, il dépeint les bouleversements du monde des campagnes. Sa plume, aussi forte et incisive dans la tragédie que dans l’humour, a su lui fidéliser de nombreux lecteurs, passionnés autant par les réalités historiques qui sont la toile de fond de ses romans que par ses fictions attachantes.Jean-Paul Malaval a été également maire de Vars-sur-Roseix, une petite commune de Corrèze, depuis 1995…

Clarisse Enaudeau, directrice littéraire de la collection Terres de France aux Presses de la cité

Chaque roman de la collection Terres de France aux Presses de la Cité est une invitation au voyage. Voyage au cœur de la passion, celle de nos auteurs dont la plume fait vivre d’extraordinaires destins, celle, aussi, de leurs héros qui, livre après livre, deviennent une part de notre mémoire. Voyage encore au cœur de nos régions, voyage enfin au doux parfum d’antan.

Le succès de la collection Terres de France ne serait pas ce qu’il est sans  vous, sans les Amis de Terres de France. Un fabuleux enthousiasme, témoin d’une passion partagée.

Collection Terres de France – YouTube

Collection Terres de France l Accueil

Clarisse Enaudeau nous parle du métier d’éditrice – YouTube


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *