Les ateliers d’écriture en milieu carcéral

Journée d’étude organisée par Dorothée Cooche-Catoen et Françoise Heulot-Petit en collaboration avec Jérôme Longuépée, Philippe Scholasch et Philippe Duchêne, en partenariat avec avec le Service de la Formation Continue de l’Université, le Service Universitaire Pédagogique, l’Unité Pédagogique Régionale de Lille et le laboratoire Textes et Cultures EA 4028, le 24 mai 2018, de 9h30 à 17h30, à l’Université d’Artois (Salle des colloques, Maison de la Recherche).

Les ateliers d’écriture en milieu pénitentiaire sont une pratique encore  relativement peu connue du grand public, et pourtant très courante aujourd’hui. À chaque fois, ces ateliers naissent de la volonté d‘individus (enseignants, écrivains, artistes, etc.) désireux de se confronter à un public autre, d’entrer dans un univers méconnu ou de proposer de nouvelles pistes pédagogiques. Ces animateurs ont toujours pour motivation l’idée d’apporter un nouveau « souffle » dans un endroit particulier. Les mots deviennent alors une matière ludique et sont susceptibles de provoquer une « évasion par le verbe ». Il ne s’agit plus, dès lors, de percevoir l’écriture comme un outil purement administratif, permettant de demander des permissions et autorisations en tout genre, mais bien de l’utiliser pour jouer, créer et, parfois, se libérer. L’écriture devient progressivement un lieu d’expression, de communication et, osons le terme, un espace exutoire, donnant lieu à des productions aussi variées qu’étonnantes. Le discours porté sur les textes par l’animateur et par les participants est aussi un espace d’échanges de points de vue, de partage de connaissances où chacun s’enrichit mutuellement. Le lieu fermé de la prise de parole n’est jamais oublié et, pourtant, l’écriture produit un appel d’air. Cette journée de réflexion a pour objectif de réunir les initiateurs et animateurs de ces différents ateliers d’écriture mis en place depuis une quinzaine d’années, afin de confronter leurs témoignages et de théoriser leurs différentes expériences, en mettant en exergue autant les points communs que les différences des pratiques propres à chaque animateur. Ainsi, fédérer les idées et les motivations permettraient de gagner en visibilité et, peut-être, d’allier les différentes volontés afin de structurer (et de démocratiser) ces ateliers. Enfin, une réflexion sur l’aspect pédagogique de ces ateliers aujourd’hui pourra alors être menée sur la manière dont les « animateurs » perçoivent l’approche de leur public, préparent leur intervention ou construisent le déroulé de leurs séances. Nous verrons ainsi quels genres littéraires sont privilégiés (écriture poétique, romanesque, théâtrale, etc.) et pour quelles raisons.

PROGRAMME
9h15 : Accueil des participants et présentation par Frédéric Guerlain (directeur de l’Unité Pédagogique Régionale de Lille) et Pasquale Mammone (Président de l’Université d’Artois)
9h45 : Introduction : Dorothée Cooche-Catoen et Françoise Heulot-Petit, enseignantes chercheuses (Université d’Artois). « Les ateliers d’écriture en prison : expérimenter la liberté de parole ».
10h15 : Thierry Maricourt, écrivain. « Retour d’expériences »
10h45 : Discussion et pause
11h15 : Joëlle Tournay, enseignante à la prison de Valenciennes. « Il y a des mots… »
11h45 : Manon Picard, étudiante en Master Arts de la Scène et Spectacle Vivant : « La découverte du milieu carcéral à travers l’écriture »
12h15 : Discussion
12h30 : Déjeuner
14h00 : Lecture : Textes de détenus par les étudiants du M1 Arts de la Scène et du Spectacle
Vivant « Écriture et processus de création ».
14h30 : Début des tables-rondes, avec la collaboration de Françoise Heulot-Petit, Philippe Duchêne et Philippe Scholasch.
Table ronde 1 : Pourquoi des ateliers d’écriture en milieu carcéral ?
Animée par Jérôme Longuépée (directeur de la FCU)
Catherine Renaux (enseignante et intervenante en milieu carcéral) ; Frédéric Béague
(enseignant à la maison d’arrêt de Sequedin), Guy Herbaut (enseignant et intervenant en
milieu carcéral)
15h30 : Pause
16h : Table ronde 2 : La mise en place des ateliers d’écriture en prison : moyens mis en œuvre/approche pédagogique/valorisation des productions
Animée par Dorothée Cooche-Catoen (enseignante-chercheuse)
Emmanuel Sirbu (enseignant et intervenant en milieu carcéral), Joëlle Tournay (enseignante et animatrice d’atelier en milieu carcéral), Viviane Boutin (co-directrice du SUP Artois)
17h : Conclusion

Télécharger le programme de la journée d’étude :

Les ateliers d’écriture en milieu carcéral


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *