François Besse, lieutenant de Mesrine

Portrait daté de 1973 de François Besse

Condamné en 2002 à huit ans de prison par la cour d’assises de Paris, François Besse avait pourtant été condamné à mort par contumace dans les années 1970. Surnommé le «bandit d’honneur», ce spécialiste des braquages et des prises d’otages, était aussi le roi de l’évasion. Aucun mur ne résistait à François Besse, même pas ceux des quartiers de haute sécurité !

François Besse, lieutenant de Mesrine – Faites entrer l’accusé 

Rédemption François Besse sort par la grande porte – Libération


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *