« Quand on vous lance des pavés, vous ne renvoyez pas des fleurs »

Ils étaient de l’autre côté des barricades. Rencontre avec les flics qui ont fait Mai 68.

De mai 1968, Jean-Claude Bordes, 81 ans aujourd’hui, se souvient de tout. Monté à Paris dans l’urgence, il s’est retrouvé en plein chaos : arbres déracinés, panneaux arrachés, voitures retournées, vitrines fracassées… Le tout, sous les jets de pavés, de boulons et de cocktails molotov quadrillant le ciel. Souvenirs nostalgiques d’un manifestant ? Pas vraiment. Car si Jean-Claude Bordes a bien « fait » mai 1968, c’est de l’autre côté des barricades. À l’époque, il était flic et a participé activement à la répression du mouvement étudiant. Avec l’orgueil d’un ancien combattant, il raconte : « si vous saviez ce qu’on s’est pris dans la gueule… » …

Pour en savoir plus lire le billet publié le 15 mai 2018 par Jean-Christophe Laurence


Vous aimerez aussi...