Pierre Chanal, les disparus de Mourmelon

Faites entrer l’accusé – Vingt ans d’enquête et dix années d’instruction n’ont pas suffi à élucider l’affaire des disparus de Mourmelon, dont le principal suspect, Pierre Chanal, a mis fin à ses jours le 15 octobre 2003. De 1980 à 1987, six appelés disparaissent de la caserne de Mourmelon, en Champagne. Gisèle Havet, mère de l’un des disparus, n’a de cesse d’alerter l’opinion publique, n’accordant foi ni à la thèse du suicide ni à celle de la fugue. Finalement, c’est Jean-Marie Tarbes qui est chargé de l’affaire, assisté du capitaine Vaillant. Le coupable présumé, Pierre Chanal, est condamné en 1992 pour le viol d’un auto-stoppeur. Cet ancien para à la personnalité complexe s’est finalement suicidé en prison, le lendemain de l’ouverture de son procès.

Pierre Chanal, les disparus de Mourmelon – Faites entrer l’accusé …


Vous aimerez aussi...