Priape : la quête identitaire d’un éromène dans la Grèce hellénistique

Douze ans se sont écoulés depuis la parution du Priape de Nicolas Presl. Les éditions Atrabile rééditent la première œuvre de cet auteur atypique qui ose dessiner des histoires en noir et blanc, sans paroles, portées par des personnages d’une émouvante sensibilité. C’est une cité grecque sous la domination de Rome qui sert ici de décor aux premiers émois amoureux d’un jeune homme en plein cheminement intérieur.

Pour en savoir plus lire le billet publié par  CAPITAINE KOSACK le 24 mai 2018 sur le site de Cases d’histoire.

Capitaine Kosack : professeur d’histoire et de géographie dans un collège gascon du Lot-et-Garonne. Il apprécie la BD, glisse à l’occasion dans son enseignement quelques cases uderziennes, hergéennes ou tardiesques pour convaincre ses élèves de la légitimité du 9e art. Il aimerait tant rencontrer Gotlib…


Vous aimerez aussi...